Huile de bourrache ou huile d’onagre?

Huile de bourrache ou huile d’onagre?

Toutes deux utilisées dans les soins cosmétiques et le confort féminin, l’huile de bourrache et l’huile d’onagre présentent de grandes similitudes, ainsi que des propriétés spécifiques. Leur profil lipidique exceptionnel se distingue notamment par la présence de l’acide gamma linoléique, un acide gras essentiel de la famille des oméga-6 qui est à l’origine de nombreux bienfaits. Toutefois, les deux huiles ne sont pas totalement identiques, il existe des nuances de composition qui entraînent des différences dans les indications d’usage.

Composition

Elles sont toutes les deux riches en oméga-6.

Similarités de composition nutritionnelle

Parmi les principaux composants communs, il y a :

  • L’acide linoléique : il s’agit d’une graisse de type oméga-6 présente dans de nombreux végétaux. C’est un acide gras polyinsaturé qui apporte des bienfaits énergétiques, mais ne doit pas être consommé en trop grande quantité — comme tous les lipides d’ailleurs — car trop calorique. Il est indispensable à la production de l’acide gamma linoléique au sein de l’organisme. L’huile de bourrache en contient en moyenne 30 % à 48 %, contre 70 % à 75 % pour l’huile d’onagre.
  • L’acide stéarique : malgré son appartenance aux acides gras saturés, il ne favorise pas la hausse du taux de cholestérol. Son effet reste neutre, il ne présente donc pas de danger pour le système cardiovasculaire. L’huile de bourrache en contient environ 2 % à 6 %, contre 2 % à 3 % pour l’huile d’onagre.
  • L’acide oléique : celui-ci fait partie des oméga-9 qui sont des acides gras monoinsaturés bénéfiques pour l’organisme. Il permet notamment de faire baisser le taux de cholestérol sanguin et par conséquent contribue à maintenir une bonne santé cardiovasculaire. L’huile d’onagre en contient 5 % à 11 %, contre 12 % à 22 % pour l’huile de bourrache.
  • Les phytostérols : ces principes actifs aident à réduire le taux de cholestérol LDL dans les vaisseaux sanguins. Les phytostérols présentent une structure chimique proche de celle du cholestérol et de ce fait, ils sont capables d’empêcher partiellement l’absorption de cholestérol en occupant ses sites d’absorption au niveau de l’intestin.
  • L’acide gamma linoléique (AGL) : c’est un acide gras non essentiel, car il peut être produit par l’organisme à partir de l’acide linoléique. Toutefois, divers facteurs peuvent empêcher ou réduire cette transformation, de sorte que la production est souvent insuffisante. C’est là le principal intérêt de ces huiles, car elles contiennent de l’acide gamma linoléique biodisponible, à hauteur de 8 % à 14 % pour l’huile d’onagre, et environ 17 % à 27 % pour l’huile de bourrache.
  • La vitamine E : elle a une fonction antioxydante. Par ailleurs, la vitamine E participe à la protection des vaisseaux sanguins en protégeant les membranes cellulaires et les protéines qui transportent les lipides dans le sang. En même temps, la vitamine E empêche les plaquettes sanguines de s’agglutiner, ce qui permet de prévenir la détérioration des artères. Cette vitamine est naturellement présente dans ces huiles, mais en même temps les fabricants de compléments alimentaires l’ajoutent aux capsules pour éviter leur oxydation.
  • L’acide palmitique : acide gras saturé très répandu dans le milieu industriel, il donne de l’épaisseur aux préparations, mais ses effets sur la santé sont mauvais en cas de consommation excessive. L’huile de bourrache en contient environ 9 % à 14 %, contre 5 % à 7 % pour l’huile d’onagre.

Différences de composition

La principale différence réside dans la teneur en acide gamma linoléique : l’huile de bourrache est naturellement plus riche en AGL (jusqu’à 27 %) par rapport à l’huile d’onagre (jusqu’à 14 %). En revanche,  cette dernière contient plus d’acide linoléique (jusqu’à 75 %) que l’huile de bourrache (jusqu’à 48 %). Aussi, elle contient des composants spécifiques ; des polyphénols et des composés flavoniques qui constituent des antioxydants intéressants.

Pour sa part, l’huile de bourrache se distingue par la présence de vitamines A, D et K. La vitamine A intervient essentiellement dans le renouvellement des cellules, tandis que la vitamine D augmente la disponibilité du calcium dans l’organisme tout en renforçant les défenses immunitaires. La vitamine K pour sa part intervient dans la coagulation sanguine et contribue à protéger le système cardiovasculaire.

Huile de bourrache et d’onagre : quels bienfaits ?

Grâce à leur richesse particulière en acide gamma linoléique, elles présentent plusieurs vertus similaires.

Les deux huiles sont bien connues pour leurs bienfaits sur la santé féminine et la beauté.

  • Confort féminin : Les femmes ménopausées ou celles ayant des cycles difficiles peuvent prendre ces 2 huiles.
  • Peau et des tissus : leur profil lipidique leur confère une vertu protectrice sur le film hydrolipidique de la peau. De ce fait, elles aident à protéger les peaux sèches, sensibles et matures. Par ailleurs, elles peuvent prévenir l’apparition des rides et des ridules grâce à leurs antioxydants et la présence de vitamine E.

Quel produit choisir ?

Pour des effets optimaux, il est important de choisir une huile obtenue par pression à froid, qui sera exempte de traces de solvants. Il est également préférable qu’elle soit produite en France, car elle bénéficiera d’une bonne traçabilité et répondra à un cahier des charges plus exigeant.

Parmi les huiles de bourrache les plus intéressantes actuellement, on a :

Pour l’huile d’onagre, on a :

Si vous souhaitez associer les bienfaits des deux huiles végétales, essayez :

Les lecteurs ont aussi lu

Les plantes stars pour un bon moral Certaines plantes sont utilisées depuis des millénaires pour rétablir l’équilibre émotionnel et lutter contre le stress et l'anxiété. Il ne s’agit...
Quelle chlorella choisir ? Elle possède des vertus particulières, elle constitue notamment une très bonne source de vitamine B12 et aide à la détoxification et l’élimination...
Extrait de pépins de raisins vs huile De nombreux sites vantent les « vertus » de l’huile, pourtant il s’agit d’une huile très ordinaire qui contient essentiellement de l’oméga-6. En r...
Aubier de tilleul en phytothérapie: propriétés et ... L’aubier de Tilleul est la partie de l’arbre, qui se trouve entre l’écorce et le cœur du tronc, là où la sève circule et où l’on retrouve une conc...