Carence en fer : comment y remédier ?

Carence en fer : comment y remédier ?

Femme souffrant de carence en fer.

Un manque de fer entraîne l’anémie qui est la forme la plus sévère de la carence. La majorité des symptômes d’une déficience sont donc associés à ceux de l’anémie, mais il existe également d’autres manifestations qui témoignent à quel point ce minéral est essentiel au bon fonctionnement de notre organisme. Comment la reconnaître avant de souffrir d’une anémie sévère, et surtout comment y remédier efficacement ?

Les symptômes d’un manque en ce minéral

Le diagnostic d’une carence s’effectue au moyen d’une prise de sang qui permet notamment de connaître la dose de ferritine. Certains symptômes devraient nous alarmer et peut-être nous inciter à effectuer une analyse.

La fatigue : c’est l’un des principaux symptômes. Ce dernier participe à la fabrication des globules rouges qui contribuent pour leur part au bon fonctionnement des muscles. Ainsi, une carence en fer réduit la quantité de globules rouges, diminuant le dynamisme des muscles et entraînant la fatigue physique.

Perte de cheveux et ongles cassants : il aide à l’oxygénation des bulbes capillaires et des phanères (ongles et cheveux) en général. Un déficit va donc favoriser la chute de cheveux, rendre les ongles striés et cassants, ou provoquer une déformation. En effet, une personne, qui présente une carence, peut avoir des ongles incurvés.

Lèvres fissurées : il joue un rôle essentiel dans le métabolisme des tissus à renouvellement rapide, notamment les tissus de la bouche. Une carence peut alors se manifester par des lèvres fissurées, une perlèche (petite blessure aux commissures des lèvres), ou encore la langue rouge et douloureuse. La déficience peut même favoriser le cancer de l’arrière-gorge chez les grands fumeurs et consommateurs d’alcool.

Essoufflement : ce symptôme est associé à une anémie ferriprive. En effet, la réduction du taux d’hémoglobine entraîne une diminution de l’oxygénation des cellules, d’où l’essoufflement au moindre effort.

Tachycardie et palpitations : il s’agit aussi d’un symptôme tardif de l’anémie qui signale donc une carence en fer aggravée. En raison de la baisse du taux d’hémoglobine, le rythme cardiaque s’accélère.

Pâleur du teint : associée à une chute des globules rouges, la pâleur du teint est un symptôme caractéristique de l’anémie, et par conséquent, d’un manque important.

Baisse des fonctions cognitives : la réduction des globules rouges, provoquant une mauvaise oxygénation des cellules du cerveau, va entraîner une baisse des performances intellectuelles. Ce symptôme s’observe surtout chez les personnes âgées.

Les jambes sans repos : certaines personnes peuvent souffrir du syndrome des jambes sans repos. Les membres inférieurs bougent de façon incontrôlée pendant le sommeil, signalant ainsi des problèmes au niveau du système nerveux. Cela laisse entendre qu’une carence pourrait également affecter la santé neuromusculaire.

Remédier à une carence en fer avec les bons compléments alimentaires

Outre une alimentation adaptée, une supplémentation peut être intéressante.
Avant d’entamer une cure de supplémentation en ce minéral, il y a quelques informations essentielles à connaître.

Forme végétale ou ferreux ?

Sous sa forme ferreuse (Fe2+), on le rencontre dans les produits animaux et la majorité des compléments alimentaires. Il est mieux assimilé par l’organisme par rapport à la forme ferrique (Fe3+), présente dans les végétaux. En revanche, il est oxydant. En entrant en réaction avec le peroxyde d’hydrogène dans le corps, il crée des molécules qui favorisent l’oxydation. De ce fait, un usage prolongé de compléments n’est pas recommandé. Sur 1 ou 2 mois, cela ne pose pas problème, mais au-delà, mieux vaut prendre une forme végétale.

Les meilleurs fers ferreux

La forme de bisglycinate est la mieux assimilable, tout en étant très bien tolérée par l’organisme, et ainsi efficace pour corriger la carence en fer. En effet, contrairement aux autres formes, le bisglycinate de fer est sans effets secondaires au niveau du système digestif. Le produit Floradix, associant fer et plantes, est également bon, étant à la fois stable, bien assimilé et toléré au niveau digestif.

Les autres formes, comme le sulfate ferreux, peuvent engendrer des problèmes digestifs. En dehors du bisglycinate et du gluconate, les autres complexes ferreux entraînent souvent des nausées et vomissements, de l’acidité et des brûlures d’estomac, et même la diarrhée ou la constipation.

La forme végétale

Elle n’a pas d’action oxydante et convient bien aux cures de longue durée. La spiruline constitue une excellente source, sachant que 100 g de microalgue séchée contient 28,5 mg de fer, soit plus de deux fois l’apport journalier recommandé pour les adultes en bonne santé (11 mg/jour). Le produit Végifer, par exemple, est issu de la spiruline, une source naturelle parfaitement adaptée aux personnes qui ne supportent pas les sels ferreux chimiques. Il existe aussi du fer bio, d’origine végétale, avec des cofacteurs également issus de plantes bio.

Cofacteurs nécessaires

Pour corriger la carence en fer, plusieurs cofacteurs sont indispensables à l’assimilation de ce minéral :

  • Les vitamines B12 (cobalamine) et B9 (acide folique) : ces oligoéléments sont indispensables à sa bonne absorption par l’organisme. Par ailleurs, ces vitamines participent également à la production de globules rouges. Ainsi, ces nutriments contribuent à traiter une anémie.
  • La vitamine C : lorsqu’on consomme des sources de fer, il est préférable de les associer à d’autres aliments riches en vitamine C comme les légumes verts ou le citron par exemple. De même, il vaut mieux prendre un complément qui contient aussi de la vitamine C. Celle-ci favorise son assimilation à partir de l’estomac.

Fero+ contient la forme bisglycinate et ces cofacteurs essentiels dans une dose journalière. Les produits Végifer et le fer bio pour leur part, apportent des vitamines B9 et B12 en quantités variables.

La lactoferrine, une protéine utile

La lactoferrine est une protéine qui présente une capacité exceptionnelle à se lier avec cet oligo-élément. Elle favorise son absorption au niveau de l’intestin. Par ailleurs, la lactoferrine contribue à réduire la fatigue et à renforcer les défenses immunitaires.

Le produit Feralim, un complexe fer et lactoferrine, peut donc s’avérer intéressant pour augmenter la vitalité et l’immunité, tout en apportant les bienfaits du fer et servant ainsi à améliorer une carence ferriprive.

Les lecteurs ont aussi lu

Soigner ses allergies aux pollens naturellement Les allergies peuvent être très handicapantes. Elles sont rythmées par les floraisons des différents pollens. Nous vous proposons des solutions si...
Causes et symptômes d’intoxication aux métau... Presque la totalité des français sont exposés à ces substances, selon l'étude ESTEBAN. Faisons un point sur les causes et les symptômes de l'intox...
Cure détox : Citron-Eau tiède La cure citron-eau tiède est une vieille recette détox, qui n’a plus ses preuves à faire ! Simple et peu onéreuse, elle est très intéressante p...
Carence en sérotonine: comment la reconnaître et y... Neurotransmetteur, il agit comme une hormone. Son action se situe notamment au niveau de la régulation de l’humeur, du sommeil et du comportement ...