Huile essentielle à diffuser, ou pas

Huile essentielle à diffuser, ou pas

Diffuseur d'huile essentielle à diffuser à la maison.

Il s’agit d’un produit extrêmement concentré, et donc très puissant. Il doit souvent être dilué pour un usage sécurisé. Et si la diffusion implique sa « dilution » dans l’air ambiant, il faut rester vigilant. En effet, si une variété d’huile essentielle à diffuser peut être utilisée sous sa forme pure, certaines doivent être mélangées avec différentes essences. Certaines sont contre-indiquées pour la diffusion. Découvrez ce qu’il faut savoir pour une diffusion en toute sécurité.

Sans risques – utilisation pure

Bon nombre d’entre elles peuvent être diffusées pures sans besoin de mélanger avec d’autres produits. Voici quelques exemples.

HE de Ravintsara (Cinnamomum camphora) : cette huile essentielle à diffuser est reconnue pour son action immunostimulante. Elle peut être favorablement associée à d’autres variétés comme l’HE d’eucalyptus pour aider à faire face aux maux de l’hiver, notamment les épisodes grippaux.

HE de Tea tree (Melaleuca alternifolia) : elle peut aider dans de nombreuses circonstances, car elle augmente la résistance de l’organisme dans un contexte défavorable.

Romarin à cinéole (Rosmarinus officinalis) : allié des défenses naturelles, ce romarin renforce l’immunité et contient des antioxydants qui contribuent à soutenir l’ensemble de l’organisme.

Laurier noble (Laurus nobilis) : il contribue à nous protéger en détruisant les micro-organismes pathogènes. C’est aussi un allié beauté qui aide à maintenir la santé de la peau et des cheveux. Enfin, l’HE de laurier noble favorise la fluidité sanguine.

Pin sylvestre (Pinus sylvestris) : cette huile essentielle à diffuser dans la maison facilite la respiration. Elle soulage les voies respiratoires obstruées, dégage le nez et adoucit l’ensemble du système respiratoire.

Eucalyptus : les variétés autorisées en diffusion pure sont l’eucalyptus radiata  et l’eucalyptus citriodora. L’E. radiata dégage les voies respiratoires et aide à soulager les bronches, tandis que l’E. citriodora contribue à la santé des articulations et des muscles.

Gingembre (Zingiber officinalis) : il soutient la digestion et aide à lutter contre les nausées de grossesse et le mal des transports. C’est aussi un adjuvant intéressant pour le système immunitaire et la santé de l’appareil respiratoire, ainsi que la mobilité articulaire. Enfin, l’HE de gingembre est un tonique qui contribue à la vitalité.

Marjolaine (Origanum majorana) : cette plante aide en cas de petits problèmes au niveau du ventre. Elle soutient la régularité intestinale et le confort digestif, tout en contribuant à la bonne transmission nerveuse, surtout au niveau des muscles du ventre. Dans les conditions difficiles, la marjolaine aide l’organisme à mieux se défendre.

Lavande : la lavande fine (Lavandula angustifolia) est un excellent allié pour la relaxation et le sommeil, tout en favorisant la concentration et la mémoire. Tout comme la lavande aspic (Lavandula latifolia), elle aide à soulager la gorge des picotements et de l’enrouement.

Huile essentielle de Petit grain de bigarade, intéressante pour le sommeil (Citrus aurantium var aurantium) : elle aide à combattre le stress et favorise la relaxation. C’est un bon allié pour retrouver un sommeil naturel de qualité. Elle aide aussi à adoucir le larynx et la gorge.

L’huile essentielle de Sauge sclarée et ses propriétés spécifiques (Salvia sclarea) : en diffusion, elle contribue au bien-être pendant les menstruations et au confort lors de la période de la ménopause. Elle favorise l’équilibre hormonal de la femme, et contribue à lutter contre la chute de cheveux ou la prise de poids liées à un trouble hormonal.

Citron (Citrus limon) : très tonique, elle apporte de la fraicheur et purifie l’air. C’est un produit à avoir sous la main pour faire face aux chaleurs de l’été.

Citronnelle (Cymbopogon winterianus) : vous pouvez diffuser cette huile essentielle dans la maison pour assainir l’air, tout en éloignant les moustiques, c’est l’idéal pour profiter des soirées d’été.

Dilué à 10%

Pour une goutte, il faut ajouter 9 gouttes d’autres variétés avant de le mettre dans le diffuseur. Avec les variétés décrites ci-dessous, vous pouvez réaliser des compositions en fonction des propriétés et des fragrances pour obtenir une bonne synergie.

Menthe poivrée (Mentha piperita) : cette huile essentielle à diffuser soutient la digestion et favorise un sommeil sain. Elle peut par exemple être mélangée au gingembre pour aider à soulager une digestion difficile ou prévenir le mal des transports.

Eucalyptus globulus : cette variété ne peut être diffusée pure. Vous pouvez la mélanger à d’autres HE :

  • d’eucalyptus (radié ou citronné) pour soulager un rhume ;
  • de citron et de pamplemousse pour assainir l’air ;
  • de lemongrass pour chasser les odeurs de tabac.

Camomille romaine (Chamaemelum nobile) : bien connue pour ses vertus relaxantes, elle aide à retrouver un sommeil sain. Elle facilite également la digestion. On peut la mélanger au petit grain bigarade et la lavande pour préparer une nuit paisible.

Thym (Thymus vulgaris) : qu’il s’agisse de l’HE de thym à thujanol ou de thym à linalol, elle aide à renforcer les défenses immunitaires grâce à ses antioxydants. Elle contribue aussi à apaiser la gorge et possède des propriétés antibactériennes. Vous pouvez la mélanger à d’autres variétés pour l’immunité, comme le tea tree par exemple.

Néroli (Citrus aurantium ) : cette huile essentielle à diffuser favorise aussi la relaxation, et peut être avantageusement mélangée à l’HE de bergamote ou de citron pour un effet apaisant après une journée difficile, ou en cas de petite déprime.

En toute sécurité et sans danger

Afin d’éviter tout effet indésirable ou nocif, il est important de bien préparer vos mélanges, et surtout de connaître les essences qui ne doivent pas être diffusées.

Créer son mélange en toute sécurité en amont

Pour celles qui ne sont pas autorisées à être diffusées pures, il convient de respecter le quota de 10%. En composant vos mélanges d’huile essentielle à diffuser, il faut donc bien compter les gouttes. Il est préférable de se limiter à 3 ou 4 variétés au maximum pour rester équilibré.

Composez vos mélanges en amont en respectant les proportions, et mettez-les dans des flacons dédiés. Surtout, ne les mettez pas goutte à goutte dans votre appareil.

Enfin, pour profiter pleinement de leurs bienfaits, veillez à choisir un diffuseur à froid. En effet, la chaleur détruit les molécules actives et réduit l’efficacité. Préférez un modèle nébulisateur, ainsi les gouttes diffusées restent plus longtemps en suspension dans l’air.

Huile essentielle à diffuser : temps de diffusion

En raison de sa puissance, il convient de limiter son temps de diffusion. Lorsqu’il est prolongé, cela risque d’irriter les muqueuses (yeux et nez) ; ce qui réduit son efficacité. La durée recommandée est de 10 minutes, ensuite il faut arrêter pendant au moins 2 heures. Vous pouvez également la diffuser en matinée et en fin d’après-midi. Dans tous les cas, il ne faut pas dépasser une heure toutes les 24 heures. Il faut également penser à bien aérer les pièces de la maison.

À ne pas diffuser

Certaines variétés libèrent des molécules irritantes, dermocaustiques, voire toxiques par diffusion (ex : cétones, phénols). Elles sont donc réservées à un mode d’emploi différent, par exemple la voie orale ou cutanée (diluées dans de l’huile végétale).

Ainsi, la diffusion est déconseillée pour une huile essentielle issue des plantes suivantes :

Enfin, de manière générale, la diffusion se fait en l’absence des jeunes enfants (moins de 3 ans), d’une personne qui dort, des femmes allaitantes et des personnes asthmatiques ou allergiques. Si vous souhaitez diffuser une huile essentielle à l’intention d’une femme enceinte, il est important de demander conseil à un médecin avant de choisir vos produits.

Les lecteurs ont aussi lu

Baume du tigre blanc ou rouge ? Comment choisir ?... Le baume du tigre fait partie de la pharmacopée chinoise, mais il a été mis au point pour la première fois par un herboriste birman vers 1870. Auj...
Soin après-soleil maison naturel Cet été, fabriquez votre soin après-soleil maison. Voici quelques recettes faciles à mettre en œuvre. Vous trouverez aisément les ingrédients en m...
Lutter contre les moustiques : les solutions natur... La période estivale est de retour ! Et avec elle, certaines nuisances, comme les moustiques, reviennent tourmenter nos journées et surtout nos nuits...
Masque visage à l’argile Voici 3 idées de masque naturel à base d’argile pour prendre soin de votre visage. Facile à faire, peu onéreux, écologique et rapide… Roche ...