Levure de riz rouge : bienfaits et règlementation

Levure de riz rouge : bienfaits et règlementation

Riz rouge, qui permet de fabriquer la levure de riz rouge, bienfaits et effets secondaires.

Elle est reconnue depuis des années par les autorités européennes pour sa capacité à réduire le cholestérol sanguin à une certaine dose. Toutefois, certains faits ont conduit ces organismes à revoir la posologie quotidienne maximum autorisée. Découvrez les détails de la nouvelle réglementation, ainsi que les solutions à envisager pour continuer à profiter des bienfaits de la levure de riz rouge, en tenant compte des restrictions imposées.

Qu’est-ce que c’est ?

Appelé également Monascus Purpureus, il s’agit d’un champignon microscopique cultivé sur du riz. Il contient un pigment rouge. Ainsi, il s’agit plutôt d’une levure rouge de riz.

Son usage remonte au 8e siècle avant Jésus-Christ en Chine. Utilisée en cuisine, elle était également consommée pour soulager la diarrhée et l’indigestion, et pour favoriser la bonne circulation sanguine.

De nos jours, en plus d’être employée pour ses bienfaits, la levure de riz rouge est toujours utilisée dans de nombreuses préparations culinaires. Séchée puis réduite en poudre, elle sert de colorant ou de condiment pour les viandes salées, légumes marinés, les sauces, etc.

Elle contient des isoflavones, des phytostérols et divers composants actifs, et surtout des monacolines. Ces substances sont à l’origine de ses vertus.

Propriétés

Comment expliquer les bienfaits de la levure de riz rouge ?
Les monacolines sont des statines naturelles
. Ce sont des molécules qui servent à réduire le taux de cholestérol sanguin. Elles agissent en bloquant une enzyme appelée HMG-CoA réductase, qui est responsable de la synthèse du cholestérol. Ainsi, elles servent de base aux médicaments hypolipidémiants récents, et sont souvent prescrites en première intention pour ce type de cas. Elles sont également utilisées pour prévenir les accidents cardiovasculaires.

En tant que statines naturelles, les monacolines contribuent à maintenir un taux normal de cholestérol LDL (souvent appelé mauvais cholestérol).

La principale monacoline est la monacoline K. Celle-ci présente une structure chimique similaire à la lovastatine, une statine distribuée en tant que médicament dans plusieurs pays, mais pas en France.

Statines naturelles et effets secondaires de la levure de riz rouge

Les statines chimiques présentent plusieurs effets secondaires bénins :

  • troubles digestifs incluant la diarrhée, la constipation, des nausées, des flatulences et des douleurs abdominales ;
  • maux de tête ;
  • vertiges ;
  • fatigue.

En cas de prise à forte dose, des effets secondaires plus graves peuvent survenir, notamment des lésions musculaires irréversibles.

Les statines naturelles sont perçues comme étant mieux tolérées que les formes chimiques, et génèreraient moins d’effets secondaires. Outre ses bienfaits, l’ANSES a répertorié 12 cas d’effets secondaires attribués à la levure de riz rouge. Parmi ces cas, se trouvent des atteintes musculaires et hépatiques, associées ou non. Cela a conduit à une révision de la règlementation concernant le taux de monacolines autorisé dans les compléments alimentaires qui en contiennent.

Nouvelle réglementation

En 2012, les autorités européennes ont reconnu qu’elle contribue au maintien d’un taux normal du cholestérol LDL dans le sang, à condition que le produit apporte 10 mg de monacoline K quotidiennement.

Aujourd’hui, la dose autorisée est réduite à 3 mg de monacoline K par jour au maximum.

Pourquoi ?

La Commission européenne a lancé une consultation concernant le règlement relatif aux monacolines contenues dans ce produit. La dose limite quotidienne est fixée à 3 mg, et cette décision s’applique début 2022 sans période de transition.

Plusieurs raisons sont évoquées pour justifier cela :

  • Les effets secondaires rapportés à la suite d’usage de monacolines, justifiant un usage encadré par le médecin.
  • Le fait que les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments et ne devraient pas être utilisés pour soigner des maladies.
  • Certaines personnes consomment de la levure de riz rouge en plus des statines chimiques, ce qui peut provoquer des effets secondaires relativement graves, outre ses bienfaits.
  • Le taux de monacoline K dans les produits commercialisés n’est pas toujours conforme à ce qui est déclaré par les fabricants : en 2012, une enquête de Que Choisir a révélé que 80% des produits examinés présentaient un taux de monacolines erroné.

Ainsi, son usage, et des monacolines en particulier, doivent désormais être strictement limités et faire l’objet d’un encadrement. Outre la posologie quotidienne réduite à moins de 3 mg, la levure de riz rouge ne doit pas être consommée par les enfants et les adolescents de moins de 18 ans, les adultes de plus de 70 ans, ainsi que les femmes enceintes et allaitantes. Par ailleurs, elle est contre-indiquée aux personnes qui prennent des médicaments pour réduire le cholestérol, ou qui consomment déjà un produit qui en contient.

Ce que ça change

A cause de tout cela, les futures doses disponibles seront limitées à 3 mg de monacolines.

Pourtant, les études scientifiques ont démontré que son efficacité, en tant qu’hypolipidémiant, nécessite une dose de 10 mg. C’est d’ailleurs après examen de ces études que les autorités européennes ont admis les bienfaits et propriétés de la levure de riz rouge en 2012.

Ainsi, les futures doses seront sécuritaires, mais très peu efficaces. Heureusement, il est encore possible d’en prendre avec 10 mg de monacolines jusqu’à épuisement des stocks. En effet, les autorités tolèrent la commercialisation des produits déjà fabriqués.

Que faire ?

Sur Phytonut, vous avez encore des produits avec 10 mg de monacolines :

Une fois ces produits épuisés, il faudra se résoudre à prendre un complément alimentaire faiblement dosé en monacolines. Il est alors recommandé de privilégier les complexes contenant 3 mg de monacolines, associées à d’autres nutriments (vitamines, plantes ou principes actifs) qui vont aider à réduire efficacement le cholestérol.

Les lecteurs ont aussi lu

Ail blanc ou ail noir ? Il n’est pas uniquement le condiment qui rehausse les plats et les sauces en cuisine, c’est aussi un puissant allié santé qui protège notre organi...
Calcium : les bonnes pratiques pour bénéficier de ... Minéral essentiel bien connu, il est présent dans de nombreux aliments. Sa consommation doit être régulée, en particulier s’il s’agit de complémen...
Huile de bourrache ou huile d’onagre? Toutes deux utilisées dans les soins cosmétiques et le confort féminin, l’huile de bourrache et l’huile d’onagre présentent de grandes similitudes, ai...
Zinc : rôles, bienfaits, sources, carence… Le zinc est un oligo-élément indispensable au bon fonctionnement du corps humain. Il n’est pas synthétisé, ni stocké par l’organisme et doit donc ...