Myrtille: le fruit santé de l’été

Myrtille: le fruit santé de l’été

myrtille, un superfruit de l'été

La Myrtille fait partie des fruits les plus intéressants nutritionnellement. C’est un véritable trésor pour la santé. Et en plus elle est délicieuse! De juin à septembre, elle ravit les grands et les petits. Découvrez les bienfaits de ce « super fruit » et comment l’utiliser.

Myrtille ou Blueberry?

Pou commencer, il est important de différencier 2 variétés.

La myrtille d’europe (vaccinum myrtillus) est celle qui pousse dans nos montagnes. Elle donne des petits fruits sur des arbustes assez bas. C’est elle que l’on utilise pour faire des confitures et de la pâtisserie. Elle se congèle très bien. Ses fruits séchés peuvent servir aux infusions.

La myrtille d’origine Américaine (vaccinum corymbosum) a été acclimatée en Europe. Elle donne des fruits plus gros appelés « Bleuets », qui pousse sur un arbuste allant jusque 2 mètres. Contrairement à la variété européenne, sa chair intérieure est plus blanche. La Blueberry se déguste en fruit essentiellement. En effet, elle est moins goûtue à la cuisson que sa cousine. Par contre, elle se déguste très bien en fruit sec.

Une exceptionnelle richesse en nutriments

Ces fruits regorgent de nutriments antioxydants: anthocyanes, flavonoïdes et caroténoïdes. Ce sont eux qui donnent la couleur au baies. Notamment, on retrouve une molécule peu présente en quantité chez les végétaux: le ptérostilbène. Ce cousin du resvératrol est une molécule aux vertus puissantes.

Aussi, elles contiennent des tanins, qui ont un intérêt sur le transit notamment. Enfin, l’eau qu’elles contiennent ont des propriétés hydratantes.

Les myrtilles européennes sont plus concentrées en nutriments que leur cousine américaine.

Des bienfaits sur la santé reconnus

Antioxydant puissant

La myrtille est un des végétaux les plus antioxydants. Sa valeur ORAC, qui mesure son potentiel antioxydant, est de 9600. Cette valeur exceptionnellement haute lui confère une capacité à protéger l’organisme contre le stress oxydatif.

L’oxydation cause un vieillissement accéléré des cellules. Elle est causée par l’âge, le stress, la mauvaise hygiène de vie… La myrtille est donc un fruit bénéfique pour préserver sa jeunesse.

Circulation veineuse et capillaire

La nature nous offre ce fruit en été, pile au moment où la circulation veineuse a besoin de soutient! La myrtille aide à la bonne circulation veineuse. Elle renforce les capillaire veineux pour qu’ils soient plus toniques. Jambes lourdes et gonflées, capillaires apparents: c’est un allié précieux durant cette période.

Clarté de la vision

Les Anciens utilisaient les baies pour améliorer la vision nocturne. En effet, ils avaient remarqué que ce fruit ressemblaient à un oeil et qu’il pouvait éventuellement avoir un impact dessus. On appelle cela la théorie des signatures. Et bien, on a redécouvert après que la myrtille est très bonne pour la santé des yeux, notamment de la rétine. Effet antioxydant sur les yeux= remède essentiel pour protéger sa rétine quand on avance en âge.

Intestins et transit

L’intestin adore les myrtilles! En effet, elles y opèrent un assainissement tout en favorisant la santé de sa muqueuse.

En plus, elles ont un effet sur le transit:

  • Consommées fraîches, les myrtilles favorisent le transit
  • Consommées sèches tel quel ou en décoction, elles ralentissent du transit. En effet, en séchant, les tanins se concentrent. Ce sont eux qui « ressèrent » la muqueuse intestinale.

Et la glycémie?

Ne vous trompez pas. Pour un effet hypoglycémiant, ce sont les feuilles qui peuvent être utilisées. Le fruit, lui, ne l’est pas. En plus, il contient du sucre et est donc à consommer avec parcimonie en cas de diabète.

Comment en consommer?

Myrtille française :

  • fraîche en montagne
  • en décoction de fruits secs (pour ralentir le transit): porter à ébullition 30 gr de fruits séchés dans 1 litre d’eau et laisser bouillir pendant 10 minutes. Boire 5 à 6 tasses par jour.
  • en poudre mise en gélules ou en comprimés

Bien sûr, vous pouvez aussi en consommer en confiture ou en pâtisserie, mais attention au sucre.

Myrtille américaine, dite Blueberry:

Cette variété se cultive en France et se récolte de juin à septembre. On la trouve dans les magasins à partir de début mai pour celles qui viennent d’Espagne.

Elle est à consommer fraîche. En effet, elle n’est pas très appropriée pour faire de la poudre ou de la pâtisserie ou de la congélation: elle a trop d’eau.

Il existe un moyen de pouvoir en consommer toute l’année: ce sont les myrtilles séchées de Purasana. Ils ont trouvé un procédé naturel pour sécher les myrtille en y ajoutant un peu de concentré de jus de pomme. Cela permet de déguster des bleuets en fruits séchés et moelleux. Vous pouvez agréablement les consommer seules, mais elles accompagnent à merveille les yaourts, le muesli, les smoothies… en accompagnement d’autres fruits secs ou d’oléagineux…. au gré de vos envies.

Précautions d’emploi

C’est un fruit qui favorise grandement la santé, avec seulement 2 petits points auxquels faire attention:

  • La myrtille est sucrée: veillez à ne pas en abuser pour les diabétiques.
  • Pour les femmes qui allaitent, sa consommation aurait tendance à  réduire de production de lait maternel.

Les lecteurs ont aussi lu

La cure oeuf citron Cette cure est un véritable trésor à portée de tous. Elle associe la coquille d’œuf et le citron. Contrairement  à certains compléments alimentair...
12 règles alimentaires naturelles Voici 12 règles alimentaires naturelles : 1 – Frugalité : Choisir des aliments de qualité (biologique, frais, de saison, de votre terroir…) 2 –...