Ortie : bien l’utiliser pour profiter de ses bienfaits et vertus

Ortie : bien l’utiliser pour profiter de ses bienfaits et vertus

Bienfaits et vertus des feuilles d'ortie.

Plante très commune, elle n’en est pas moins exceptionnelle. Elle regorge de nutriments et de vertus intéressantes, qu’elle soit consommée comme légume, préparée en infusion ou prise en complément alimentaire. Découvrez les propriétés de l’ortie, et comment l’utiliser correctement afin de profiter de ses bienfaits et vertus en toute sécurité.

Présentation

Urtica dioica est une plante vivace d’origine eurasiatique, mais que l’on retrouve sur presque tous les continents. On la connaît bien pour ses propriétés urticantes. Elle pousse sur les sols humides et bien drainés, et une fois bien ancrée, ne craint plus la sécheresse.

Elle est également appelée grande ortie, ortie piquante, vivace ou encore dioïque, car chaque pied est soit mâle, soit femelle. Sa hauteur peut dépasser 1 m. Il faut la distinguer d’Urtica urens, qui ne dépasse pas 70 cm de haut, et qui est monoïque (un pied est à la fois mâle et femelle).

Aujourd’hui, la Chine est le principal producteur au niveau mondial, mais elle est aussi cultivée en Europe. Ce sont les feuilles et les racines qui sont utilisées en phytothérapie.

Les feuilles possèdent plusieurs composants actifs, dont :

  • des protéines (jusqu’à 30% de la masse sèche) ;
  • des minéraux, dont la silice, le potassium et le calcium ;
  • plusieurs vitamines, dont A, C et K;
  • des flavonoïdes, des tanins et de la chlorophylle;
  • des substances histaminiques.

Les racines contiennent :

  • des polysaccharides;
  • des lignanes ;
  • des lectines;
  • des stérols.

Rappelons que la plante est comestible, et les jeunes pousses et feuilles tendres sont habituellement utilisées pour préparer de la soupe. Une fois cuite, elle perd son pouvoir urticant.

Propriétés

L’ortie a fait l’objet de nombreuses études, qui ont démontré plusieurs bienfaits et vertus. Voici les propriétés des feuilles qui ont été acceptées par les autorités européennes :

  • Soutien de la vitalité de l’organisme.
  • Renforcement des défenses immunitaires.
  • Stimulation des fonctions rénales et prévention des calculs rénaux.
  • Facilitation de la circulation veineuse.
  • Protection de la peau et aide dans le traitement des blessures.

Pour sa part, la racine représente :

  • Un adjuvant pour combattre les problèmes urinaires liés à l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP).
  • Un adjuvant en cas d’inflammation au niveau de l’appareil urinaire.
  • Un soutien pour la vitalité.

Par ailleurs, elle est traditionnellement utilisée pour soulager les douleurs articulaires.

Dosage

Pour profiter pleinement des vertus et bienfaits de l’ortie, quel est le dosage recommandé ?

Le dosage indiqué dépend de la forme utilisée et sa concentration.

Feuilles sèches en infusion : 8 à 12 g par jour, à raison de 2 à 4 g de feuilles pour une tasse d’eau bouillante.

Poudre de feuilles simple : 600 mg à 9 g par jour.

Extraits secs de feuille : 450 à 1500 mg par jour.

Poudre de racine : 4 à 6 g par jour.

Extraits secs de racine : 300 à 1200 mg par jour.

Le dosage proposé par les fabricants de compléments alimentaires varie beaucoup, mais en général, il reste insuffisant pour les prises importantes.

Effets secondaires et contre-indications de l’ortie

Elle est susceptible d’entrainer certains effets secondaires :

  • Nausées ;
  • Diarrhée ;
  • Vomissements ;
  • Allergie cutanée.

Par ailleurs, l’usage de la plante fraîche n’est pas recommandé, en raison de ses propriétés urticantes.

Elle présente aussi quelques contre-indications : elle est déconseillée pour les personnes souffrant de maladies cardiaques ou rénales graves.

Par précaution, son usage est déconseillé chez les femmes enceintes et allaitantes. Il leur est donc recommandé de consulter un médecin avant de se supplémenter.

Utilisation

Le moment de prise n’est pas déterminé, cela peut se faire tout au long de la journée. Si vous utilisez la poudre, par exemple, vous pouvez parsemer vos  salades et soupes lorsque vous en avez envie. Pour les compléments alimentaires, vous pouvez les prendre en plusieurs fois dans la journée. Il est possible de prendre Urtica dioica sur le long terme. 

Quelles sont les différentes qualités et formes, pour profiter des bienfaits et vertus de la grande ortie ? 

Différentes qualités

Elle est disponible sous forme sèche ou liquide. Les différentes qualités sont obtenues grâce à des procédés et des ingrédients naturels. Elle est proposée en bio.

Poudre de feuilles

Sous forme de poudre, elle est obtenue par séchage et broyage des parties aériennes de la plante. Elle est surtout intéressante pour sa richesse nutritive, et convient aux personnes souhaitant se recharger en minéraux. Vous avez le choix entre deux formes : la poudre d’ortie bio que vous pouvez ajouter aux plats, et l’ortie bio, en gélules. Les gélules sont faciles à prendre à n’importe quel moment de la journée. Les comprimés contiennent de nombreux additifs.

Teinture mère

Cette forme liquide est obtenue par macération des parties aériennes de la plante dans un mélange hydro alcoolique. Les gouttes sont à diluer dans de l’eau à chaque prise. La teinture mère d’ortie est surtout recommandée pour les personnes souhaitant stimuler les fonctions rénales, grâce à sa fonction drainante.

Extrait concentré

Les extraits secs sont obtenus à l’aide de solvants naturels comme l’eau et l’éthanol. Les extraits de feuilles sont très rares. En revanche, on peut trouver de l’extrait de racine d’ortie concentré, particulièrement indiqué en cas de problèmes urinaires liés à une hyperplasie bénigne de la prostate (HBP). En même temps, grâce à sa concentration en actifs, ce type de produit contribue à renforcer la vitalité.

Les autres formes

Pour profiter des bienfaits et vertus de l’ortie, vous pouvez également trouver sur Phytonut :

  • De l’ortie silice de Biofloral riche en silicium, se présentant sous forme d’extrait aqueux. Elle est bien adaptée pour une vocation nutritionnelle et le soutien de la production de collagène ;
  • Du gel d’ortie, qui est destiné à un usage externe afin de contribuer à maintenir la flexibilité des articulations, à redonner de la vitalité aux cheveux et à favoriser la cicatrisation de la peau.

Les lecteurs ont aussi lu

Huile de bourrache ou huile d’onagre? Toutes deux utilisées dans les soins cosmétiques et le confort féminin, l’huile de bourrache et l’huile d’onagre présentent de grandes similitudes, ai...
Gelée royale : à 98% en provenance de Chine sur in... La gelée royale vendue sur internet ne présente pas toujours la qualité et l’origine escomptées. Les vendeurs ne fournissent pas assez d’informati...
Vitamine D : le guide d’achat Facilitant l'absorption du calcium et du phosphore, elle joue un rôle essentiel dans la minéralisation osseuse. Elle est essentiellement obtenue g...
Plasma de Quinton : hypertonique ou isotonique? Notre plasma sanguin a de grandes similitudes avec l'eau de mer. Cette source de vie, René Quinton l'a étudiée, expérimentée et a prouvé que l'on ...