Baume du tigre blanc ou rouge ? Comment choisir ?

Baume du tigre blanc ou rouge ? Comment choisir ?

Photo du baume du tigre blanc et du baume du tigre rouge : quelles différences ?

Le baume du tigre fait partie de la pharmacopée chinoise, mais il a été mis au point pour la première fois par un herboriste birman vers 1870. Aujourd’hui, ce célèbre onguent est fabriqué à Singapour, exporté à travers le monde et utilisé comme un remède naturel par de nombreuses personnes.

Il existe principalement en deux versions : le rouge et le blanc. Nous allons examiner les différences entre ces deux produits, ainsi que leurs usages respectifs.

Baume du tigre rouge et blanc : quelles différences ?

La composition de la forme rouge est différente de la forme blanche. Par ailleurs, leur usage est différent : l’un apporte de la chaleur, tandis que l’autre rafraîchit.

Différences de composition

Il existe des ingrédients de base communs aux deux versions. Il s’agit notamment du camphre, du menthol, de l’huile essentielle de girofle et de la base de paraffine. Les proportions des huiles essentielles ne sont pas les mêmes :

  • La forme rouge contient environ 25 % de camphre, 10 % de menthol et 5 % d’huile essentielle de clous de girofle ;
  • La forme blanche contient environ 25 % de camphre, 8 % de menthol et 1,5 % d’huile essentielle de clous de girofle.

Par ailleurs, d’autres composants font la différence.

Ainsi, seul le baume du tigre rouge contient :

  • De l’huile de cajput (7 %) ;
  • De l’huile essentielle de menthe démentholisée (6 %) ;
  • De l’huile essentielle de cannelier de Chine (5 %), qui donne sa couleur rouge à ce baume.

Le blanc, pour sa part, contient de l’huile essentielle d’eucalyptus (14 %).

Chaud et froid : des applications différentes

Baume du tigre : quelles différences entre ces deux versions ?

Parmi les ingrédients, le camphre et le clou de girofle ont une action chauffante. En revanche, le menthol rafraîchit.

Pour le baume du tigre rouge, on a également l’huile de cajput qui réchauffe. Ainsi, cette variante rouge est plutôt destinée à apporter une chaleur profonde sur la partie du corps concernée. Tout comme les patchs chauffants, il permet de soulager les douleurs musculaires et articulaires.

Ce remède est applicable en cas de fatigue musculaire, de crampes, de tensions et contractures, de douleurs chroniques liées à une maladie articulaire. Ainsi, il aide à atténuer une douleur en application locale.

Le forme blanche, qui contient de l’huile d’eucalyptus, a un effet rafraîchissant. Elle permet de refroidir une zone en cas d’inflammation ou d’hématome. Toutefois, elle ne doit jamais être appliquée sur une plaie ouverte.

Baume du tigre rouge

Il est l’allié des sportifs et de toutes les personnes qui souffrent au niveau des muscles et des articulations. En effet, à cause de certaines maladies, de travaux répétitifs, de la sédentarité ou d’activités nécessitant des efforts physiques importants, les contractions et douleurs peuvent apparaître. La composition du baume du tigre rouge est particulière; quelles différences avec la forme blanche ? Il est composé de camphre et d’huiles essentielles chauffantes, dont la cannelle et le cajput. Il constitue un remède local efficace pour chauffer les muscles et lutter contre la douleur.

Indications et mode d’emploi

Il peut être utilisé pour les cas suivants :

  • Échauffement musculaire avant l’effort ;
  • Massage pour mieux récupérer après l’effort ;
  • Mal de dos ;
  • Douleurs musculaires : crampes, courbatures et contractures ;
  • Douleurs tendinaires et articulaires : entorse, tendinite, arthrose, rhumatisme et diverses douleurs chroniques.

Pour l’appliquer efficacement, il suffit d’appliquer une petite noix d’onguent sur la zone douloureuse. Ensuite, effectuez des massages circulaires en douceur pour bien faire pénétrer le produit, jusqu’à ce qu’il soit complètement absorbé. Il peut être appliqué 3 à 4 fois par jour.

Précautions et contre-indications

Le baume tigre rouge peut-il représenter un danger ?

La forme rouge a un effet chauffant. Par conséquent, il faut éviter l’usage simultané avec une bouillotte, un coussin chauffant ou tout autre dispositif chauffant.

Par principe de précaution, il ne doit pas être utilisé par :

  • Des enfants de moins de 7 ans ;
  • Les femmes enceintes et allaitantes.

De manière générale, il ne doit pas être avalé, ni appliqué sur une plaie, ni toucher les muqueuses (ex : les yeux). Il est réservé à un usage externe sur une peau sans blessure ouverte.

Baume du tigre blanc

Grâce à la présence d’huile essentielle d’eucalyptus dans sa composition, il a une action rafraîchissante et décongestionnante. Il aide à se débarrasser de diverses inflammations, et à dégager les voies respiratoires en cas de rhume par exemple. L’utilisation du baume du tigre blanc est courante pour de nombreux petits maux du quotidien ; voici les différences avec la forme rouge.

Indications et mode d’emploi

Il peut aider dans les cas suivants :

  • Nez bouché en cas de rhume, sinusite ou rhinite ;
  • Migraines et maux de tête divers ;
  • Tensions au niveau de la tête, torticolis ;
  • Piqûres d’insectes comme le moustique ;
  • Toux ;
  • Douleurs brûlantes pouvant être apaisées par la fraîcheur.

Il peut être appliqué :

  • Sur les tempes (maux de tête) ;
  • Sur la nuque (tensions) ;
  • Sous le nez (décongestionnant) ;
  • Sur la poitrine et le dos (toux) ;
  • Localement sur la zone douloureuse lorsqu’il s’agit d’une articulation qui chauffe, par exemple.

Il faut appliquer le baume et masser doucement avec des mouvements circulaires jusqu’à ce que le produit soit complètement absorbé. Vous pouvez l’appliquer 3 à 4 fois par jour.

Précautions et contre-indications

Il est réservé aux enfants de plus 7 ans, et ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes et allaitantes. En effet, à cause de la présence de camphre, le produit peut entraîner des convulsions chez les jeunes enfants et représente un risque pour le bébé.

Par ailleurs, même s’il peut aider à soulager une douleur brûlante, il ne peut être appliqué sur une blessure ou une brûlure ouverte. Pour éviter un usage contradictoire, il ne faut pas utiliser les dispositifs chauffants.

Les lecteurs ont aussi lu

La détox de l’automne Vous entendez sûrement parler détox partout et tout le temps. Magazines et réseaux sociaux rivalisent d'imagination en vous proposant des photos d...
La perte de cheveux de l’automne L'automne est la saison où les arbres perdent leurs feuilles. C'est aussi le cas pour les cheveux: on appelle cela la chute saisonnière. Si elle est a...
Lutter contre les poux naturellement Les poux envahissent souvent les têtes de nos enfants lorsqu'ils retournent sur les bancs de l’école. En effet, la vie en collectivité favorise la tra...
Lutter contre les moustiques : les solutions natur... La période estivale est de retour ! Et avec elle, certaines nuisances, comme les moustiques, reviennent tourmenter nos journées et surtout nos nuits...