L’iode dans les compléments alimentaires

L’iode dans les compléments alimentaires

Iode sous forme de cristaux, utilisé en complément alimentaire.

En général, une alimentation variée et équilibrée devrait suffire pour apporter une quantité suffisante de cet oligo-élément, pour maintenir l’organisme en bonne santé. Toutefois, cet oligoélément se trouve surtout dans les produits issus de la mer, et dans une moindre mesure, certains produits animaux. Les personnes qui n’ont pas l’habitude de consommer ce genre d’aliments ainsi que les végétaliens peuvent donc avoir des difficultés à obtenir l’apport journalier recommandé. Dans ce cas, un complément alimentaire, enrichi en iode, représente une bonne alternative et peut également aider en cas de carence en cet oligo-élément.

Différentes formules

Il existe différentes formules proposées.

Iodure de potassium

Elle est obtenue en faisant réagir cet oligo-élément avec de l’hydroxyde de potassium. L’iodure de potassium a l’avantage d’être très bien assimilé par l’organisme. C’est la formule la plus utilisée pour enrichir les sels de table iodés. En complément alimentaire, ce type d’iode est également le plus répandu en Europe.

L’iodure de potassium est disponible sous diverses formes :

  • En comprimés ou en gélules : l’ajout d’additifs est systématique, il est donc impératif de vérifier le type d’additif utilisé si vous optez pour ces formes.
  • En ampoules : la substance active est mélangée à l’eau, le dosage est habituellement de 150 µg par ampoule.
  • Sous forme liquide : il peut être dosé à l’aide de compte-gouttes ou de bouchon doseur. Le liquide est souvent concentré à 150 µg/goutte ou dose.

Plusieurs marques françaises proposent des compléments à l’iodure de potassium, comme Oligosol (ampoules), Granions (ampoules) ou encore Catalyons (liquide). Sur Phytonut, vous avez l’iode liquide de Biotics Research, utilisable par voie orale et sur la peau.

Lugol

En complément alimentaire, lugol est une solution renfermant à la fois de l’iode et de l’iodure de potassium, ainsi que de l’eau. Plus précisément, il est composé de 1 % de diode et de 2 % d’iodure de potassium, et fournit environ 12,5 mg d’iode par jour. Ce dosage est largement supérieur aux recommandations des autorités officielles. Le lugol est utilisé comme désinfectant, ou comme réactif dans la mise en évidence de l’amidon. Il est vendu en pharmacie. Le même dosage est disponible en comprimés avec Iodoral®. Ainsi, il ne s’agit pas d’un complément alimentaire, mais d’un médicament qui doit être prescrit par un professionnel de la santé.

Forme naturelle issue d’algues

Les algues marines représentent une excellente source. Ainsi, il a l’avantage d’être naturel, mais son assimilation est inférieure à celle de la forme minérale.

Parmi les algues les plus utilisées en compléments alimentaires, il y a :

  • La laminaria japonica : 100 g d’algues déshydratées en renferment en moyenne 236 mg ;
  • L’ascophyllum nodosum : 100 g d’algue sèche en renferme environ 30 à 174 mg selon les saisons ;
  • Le Kelp : 100 g de matière sèche en apporte en moyenne 40 mg ;
  • La lithothamne : dans 100 g de lithothamne séché, on en retrouve 6,4 mg environ.

Les compléments proposés sur Phytonut sont titrés en iode et faciles à doser, afin de respecter les recommandations des autorités sanitaires.

Les bons dosages

Elle est essentielle au bon fonctionnement de l’organisme, incluant la thyroïde et le système nerveux. Cet oligoélément est également nécessaire au développement cérébral du fœtus, et les femmes enceintes et allaitantes ont généralement besoin d’un apport supérieur en iode, qui peut être apporté par la prise de complément alimentaire. Toutefois, il existe des doses à ne pas dépasser pour éviter les troubles liés à une surcharge. En effet, l’excès peut entraîner des diarrhées, des céphalées et des maux plus graves au niveau de la thyroïde et du système cardiaque.

Pour éviter les désagréments liés à un manque ou un excès, les adultes doivent en prendre 150 µg par jour et ne pas dépasser la dose de 600 µg/jour.

Dans les détails, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) préconise les références nutritionnelles pour la population (RNP) comme suit :

  • 80 µg/jour pour les enfants de 1 à 3 ans ;
  • 90 µg/jour pour les enfants de 4 à 6 ans ;
  • 120 µg/jour pour les enfants de 7 à 9 ans ;
  • 150 µg/jour pour les adultes et les enfants de plus de 10 ans ;
  • 200 µg/jour pour les femmes enceintes et allaitantes.

Voici les limites supérieures de sécurité (LSS), c’est-à-dire la quantité maximale que chaque catégorie d’âge peut prendre sans risque d’effets secondaires :

  • 200 µg/jour pour les enfants de 1 à 3 ans ;
  • 250 µg/jour pour les enfants de 4 à 6 ans ;
  • 300 µg/jour pour les enfants de 7 à 9 ans ;
  • 450 µg/jour pour les enfants de 10 à 14 ans ;
  • 500 µg/jour pour les adolescents de 15 à 17 ans ;
  • 600 µg/jour pour les adultes, y compris les femmes enceintes et allaitantes.

En complément alimentaire, l’iode est généralement dosée à 150 µg, qu’il s’agisse de gélule, de goutte ou d’ampoule. Certains fabricants proposent des doses inférieures, à la fois pratiques et sécurisées. C’est le cas de du produit, sous forme liquide de Biotics Research, dosé à 75 µg par goutte.

Les lecteurs ont aussi lu

Quel Silicium Choisir ? Silice, Silicium…. Quelles différences ? Lequel choisir ? QU’EST-CE-QUE LA SILICE ET LE SILICIUM ? Le Silicium est un élément chimique qui n’exi...
Chlorella ou spiruline ? Comment faire son choix ? Chlorella et spiruline sont toutes les deux considérées comme des super aliments en raison de leur forte densité nutritionnelle. Ces microalgues s...
Maca en complément alimentaire : laquelle choisir ... Appelé également Lepidium meyenii, c'est une plante à tubercule originaire des Andes péruviennes. C’est le tubercule que l’on consomme comme alime...
Quel Magnésium choisir ? Plusieurs formes de Magnésium sont proposées sur le marché du complément alimentaire, et il n’est pas facile de savoir lequel utiliser. Qu'est ce...