Klamath ou spiruline ? Quels bienfaits et laquelle choisir ?

Klamath ou spiruline ? Quels bienfaits et laquelle choisir ?

Spiruline en poudre, différence avec la klamath.

Ce sont des cyanobactéries, communément considérées comme des microalgues. La spiruline (Arthrospira platensis) est aujourd’hui exploitée dans plusieurs régions du monde et cultivée dans des tubes en vue de la production de compléments alimentaires. En revanche, on trouve la klamath uniquement dans l’Oregon aux États-Unis où elle est récoltée à l’état sauvage. Ces deux algues sont bien connues pour leur richesse nutritionnelle. Elles présentent plusieurs bienfaits communs, mais certains composants spécifiques font varier les indications d’usage. Nous allons voir dans quels cas il vaut mieux utiliser la spiruline que la klamath, et vice-versa.

Quels composants ?

Présentant chacune une très grande densité nutritionnelle, elles sont très riches en protéines et en micronutriments.

Similarités de composition nutritionnelle

Ces cyanobactéries sont toutes les deux constituées en majorité de protéines, soit environ 70 % de la klamath et 55 % à 70 % de la spiruline. Dans l’une comme l’autre, ces protéines sont pourvues de tous les acides aminés, mais à des proportions légèrement différentes.

Chaque microalgue contient également de nombreux vitamines, minéraux et oligoéléments, incluant les vitamines ACE, le calcium et le magnésium ainsi que le fer et le cuivre.

Toutefois, la teneur en micronutriments n’est pas la même dans la klamath et la spiruline, et il existe aussi des composants spécifiques à chacune d’elles.

Néanmoins, elles sont toutes les deux dotées de plusieurs antioxydants, à savoir : la chlorophylle, la lutéine et l’astaxanthine, la phycocyanine ainsi que l’enzyme superoxyde dismutase (SOD).

Différences de composition

De manière générale, la spiruline présente des teneurs plus élevées en minéraux, mais la klamath (Aphanizomenon Flos Aquae ou AFA) contient d’autres oligoéléments.

Arthrospira platensis : un véritable concentré de minéraux

Ainsi, la spiruline est riche en calcium (120 mg/100 g), magnésium (195 mg/100 g) et sodium (1g/100g), alors que ces minéraux ne sont présents qu’en très petites quantités dans la klamath. Même chose pour :

  • Le fer : 28,5 mg/100 g dans Arthrospira platensis
    contre 350 μg/g dans Aphanizomenon Flos Aquae ;
  • Le cuivre : 6,1 mg/100 g dans la spiruline contre 7,3 ppm dans Aphanizomenon Flos Aquae ;
  • Le zinc : 2 mg/100 g dans Arthrospira platensis contre 3 ppm pour Aphanizomenon Flos Aquae.

La spiruline est également mieux pourvue en phycocyanine, car ce pigment peut représenter jusqu’à 20 % de sa masse sèche, soit environ 200 mg/g contre 50 mg/g dans la klamath.

Aphanizomenon Flos Aquae (AFA) : des oligoéléments particuliers

En revanche, elle contient certains éléments spécifiques, notamment :

  • L’iode, indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde ;
  • Le bore, un diurétique efficace pour lutter contre le surpoids dû à la rétention d’eau ;
  • Le molybdène, qui contribue à fixer le fer et donc à lutter contre l’anémie ;
  • Des enzymes végétales qui stimulent le pancréas et facilitent la digestion ;
  • Les acides aminés porphyra et shinorine qui protègent contre les rayons UVA et UVB ;
  • La vitamine B12 ou cobalamine à raison de 0,3 mg/g.
  • La phényléthylamine (PEA), un neurotransmetteur qui active la dopamine, à raison de 3 à 4 mg/g.

Par ailleurs, elle est beaucoup plus concentrée en chlorophylle, à raison de 15 mg/g.

Klamath et spiruline : les bienfaits

La richesse nutritionnelle de ces microalgues est à l’origine de nombreux bienfaits.

Les effets santé communs

  • Apports nutritifs: elles constituent d’excellentes sources de protéines pour les personnes présentant un besoin élevé, notamment les personnes âgées ou fragiles, les sportifs et les végétaliens.
  • Effet antioxydant: la présence de phycocyanine, de vitamine C et de SOD dans les deux algues contribue à neutraliser les radicaux libres et la peroxydation lipidique, responsables du vieillissement des cellules. Ce pigment antioxydant a également un effet anti-inflammatoire, protège l’ADN et réduit les risques de cancer.
  • Renforcement de l’immunité: Arthrospira platensis permet d’augmenter les cellules de défense NK après environ 2 semaines de supplémentation. La klamath favorise la mobilisation des cellules NK et des lymphocytes, avec un effet favorable constaté au bout de 2 heures seulement après avoir consommé l’algue.
  • Taux de sucre dans le sang : des études ont montré une baisse de glycémie chez les sujets supplémentées au bout de plusieurs mois de cure. Ainsi, la prise de spiruline et de klamath peut être intéressante pour les personnes qui ont un problème de sucre.

Effets santé spécifiques

Chaque microalgue présente également des vertus spécifiques.

AFA : un soutien pour la santé neuropsychique et la régénération

  • États dépressifs: la phényléthylamine (PEA) joue un rôle important dans l’activation de la dopamine, qui est l’hormone de l’action, de la récompense et du plaisir. La majorité des personnes souffrant de dépression accusent une déficience en PEA et l’apport de klamath aide justement à améliorer l’humeur, à réduire l’anxiété et l’état dépressif. Par ailleurs, la microalgue peut contribuer à atténuer les comportements agressifs et les tremblements liés à certains troubles, tout en favorisant la concentration. La présence de la vitamine B12 contribue également à améliorer l’humeur et à lutter contre les pertes de mémoire et diverses maladies neurodégénératives. Notons qu’elle représente une bonne source de vitamine B12 pour les végétariens.
  • Vieillissement : elle provoque une prolifération des cellules souches, principaux acteurs de la régénération au niveau cellulaire. Cela signifie que la microalgue est particulièrement efficace pour renouveler les tissus. En même temps, elle aide à réduire la glycation, qui est une interaction sucre-protéine responsable du vieillissement rapide des personnes diabétiques. Ainsi, l’algue permet à la fois de réduire les facteurs de vieillissement tout en activant la régénération, ce qui en fait un soutien très intéressant contre les effets de l’âge.

La spiruline : un concentré de nutriments

Son profil nutritionnel exceptionnel a amené la National Aeronautics and Space Administration ou NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) à la choisir comme aliment alternatif des astronautes. Plus proche de nous, elle représente une excellente source de protéines et de nutriments pour les personnes aux besoins spécifiques (sportifs, personnes âgées, malades, etc.). De plus, elle est facile à digérer et constitue aussi une très bonne source de minéraux en cas de carence, par exemple pour ceux qui souffrent d’anémie ferriprive.

Étant riche en vitamine K et vitamines du groupe B, elle constitue une bonne source pour les adeptes du régime végétalien.

Les lecteurs ont aussi lu

Échinacée : tout ce qu’il faut savoir pour profite... Originaire d’Amérique du Nord, elle fait partie de la pharmacopée traditionnelle amérindienne. Elle est également plantée en Europe comme une plan...
Aloe vera à boire : utilisation par voie orale Il est connu pour ses multiples utilisations. Idéal pour une cicatrisation rapide, pour soigner les brûlures au niveau de la peau ou hydrater les ...
Ortie : bien l’utiliser pour profiter de ses bienf... Plante très commune, elle n’en est pas moins exceptionnelle. Elle regorge de nutriments et de vertus intéressantes, qu’elle soit consommée comme l...
Soufre : différentes manières d’en prendre Présent dans tout l’organisme, il représente un composé essentiel pour la santé humaine. Il est possible d’en profiter durant les cures thermales,...