Lutter contre le mal des transports: les remèdes naturels

Lutter contre le mal des transports: les remèdes naturels

mal des transport pour un enfant

Environ 3 millions de personnes souffrent du mal des transports. Qu’il s’agisse de partir en vacances ou d’effectuer un déplacement professionnel, utiliser un moyen de transport peut se révéler être un véritable cauchemar pour certains. Le mal des transports s’invite et transforme les heures de voyage en calvaire. Qu’est-ce que le mal des transports ? Comment se manifeste-t-il et quels sont ses symptômes ? Quelles solutions naturelles privilégier pour mieux le prévenir et lutter contre le mal des transports ?

Définir le mal des transports

Le mal des transports, également dénommé naupathie ou cinétose, est une affection qui touche certains individus de la population. Elle entraîne des troubles caractéristiques, qui se manifestent lors des voyages en voiture, autobus, bateau, avion ou train.

Ce mal est imputé à une atteinte du vestibule (siège de l’équilibre, au niveau de l’oreille interne), qui subit une stimulation intense lors des transports et entraîne des troubles de l’équilibre, lié à la mauvaise perception du mouvement. Voici quelques symptômes du mal des transports :

  • Troubles de l’équilibre
  • Pâleur
  • Nausées
  • Vomissements

Les traitements et les aides naturelles

Il existe des traitements médicamenteux, comme les antihistaminiques, pour limiter les symptômes du mal des transports. Toutefois, ils ont tendance à provoquer des somnolences et des baisses de vigilance. Heureusement, des traitements naturels, sans effets secondaires permettent de venir à bout de ce mal, bien dérangeant.

Pour bénéficier des vertus des plantes, racines et légumes naturels, il suffit d’extraire les principes actifs. Il est donc possible de les consommer sous forme de tisanes, compléments alimentaires ou huiles essentielles. A utiliser environ 30 minutes avant le départ, pour profiter des bienfaits de ces solutions naturelles contre le mal des transports.

Utiliser les huiles essentielles pour lutter contre le mal des transports

Le gingembre exerce un effet digestif puissant et aide pour soulager les nausées. L’huile essentielle de gingembre  s’applique au niveau du cou, avant le départ. Il faut toutefois diluer 1 à 2 goutte dans une huile végétale (huile d’amande douce). Vous pouvez également la consommer, en diluant une goutte dans une cuillère à café de miel. Elle est déconseillée aux enfants de moins de 7 ans et aux femmes enceintes au cours des 3 premiers mois de grossesse.

L’huile essentielle de menthe poivrée est intéressante pour le mal des transports. Elle peut être administrée par voie orale. 2 à 3 gouttes d’huile essentielle mélangée dans une cuillère à café de miel font l’affaire. Issue de la production biologique, elle calme les spasmes digestifs et détend. Attention, elle est déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 12 ans, par voie orale. Prix : 7,70 €.

Le citron stimule certains organes (foie et pancréas) et améliore la digestion également. L’huile essentielle de citron de l’institut Maloé vous aidera à faire face à vos différents voyages plus sereinement. La prise, par voie orale est possible (même dosage que l’huile essentielle de menthe poivrée). Utilisable dès 3 ans, elle ne convient pas aux femmes enceintes.

Soigner le mal des transports avec l’homéopathie

L’homéopathie permet de régler en douceur, certains problèmes de santé. Contre le mal des transports, vous pouvez prendre 5 granules de Cocculus indicus 9 CH, avant le départ (à faire fondre sous la langue). N’hésitez pas à renouveler la prise, dès que vous ressentez les symptômes de mal des transports.

Des compléments alimentaires contre le mal des transports

Les compléments alimentaires se présentent généralement sous forme de gélules. Ils sont donc plus faciles à consommer. Ils se prennent 1 à 2 semaines avant le voyage prévu, et quelques minutes avant le départ.

On retrouve des gélules de gingembre Belle et Bio (tarif 7,50 €), à prendre avant les repas. Elles permettent de lutter contre les nausées et vomissements provoqués par le mal des transports. A prendre à partir de 6 ans, demander conseil à votre médecin si vous êtes enceinte.
A base de gingembre également, les gélules Nauseaprotect (Lorica) soulagent les nausées provoquées par les transports. A prendre ½ heure avant le départ, à partir de 6 ans (convient aux femmes enceintes).

Pour bénéficier des bienfaits de la mélisse et de ses vertus digestives, vous avez le choix entre les gélules mélisse bio de Gph Diffusion, produits naturels à consommer avant les repas (à partir de 6 ans) ou les gélules de mélisse bio Phytosud. A base d’extraits aqueux de mélisse, ces dernières sont plus efficaces que les gélules en poudre. Attention, ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans ! Demander conseil pour les femmes enceintes.

Vous avez également la possibilité d’opter pour le Chardon Marie (marque Dynveo), qui fait un véritable travail de fond en amont, 2 à 3 semaines avant le voyage. A ne pas donner aux enfants de moins de 12 ans.

Quelques gestes à adopter

En adoptant quelques simples règles de conduite et des solutions naturelles contre le mal des transports, vous en pouvez limiter les manifestations :

  • Reposez-vous bien avant de voyager
  • Il est préférable de prendre la route après avoir mangé, en cas de vomissements, cela diminue la douleur
  • Si vous prenez le train ou le bus, installez-vous à l’avant du véhicule, afin d’avoir une vue sur la route
  • Fixez un point sur la route, droit devant vous afin de limiter la sensation de mal-être et les nausées
  • Dans le train ou en bateau, installez-vous près d’une fenêtre, dans le sens du mouvement pour éviter les malaises
  • Evitez de fumer ou de boire de l’alcool avant le départ

Les lecteurs ont aussi lu

Les compléments alimentaires en période d’examens... Juin et ses examens arrivent à grands pas. Les semaines qui précèdent, les révisions et les préparations sont intenses. Cette  somme de travail so...
Se protéger des tiques et de la maladie de Lyme Avec le retour de la chaleur associée à l’humidité, elles reviennent en masse. Or, les tiques font partie des animaux les plus vecteurs de maladie...
L’automne, saison de l’immunité en méd... La médecine traditionnelle chinoise nous enseigne que la période de l'automne est un moment où l'immunité se régénère particulièrement. Des défenses n...
Un point sur la détox du printemps La détox est à la mode depuis quelques années. Aujourd’hui, c’est carrément du matraquage ! Cet article fait le point sur la détox printemps du bo...