Meilleur collagène en fonction de vos besoins

Meilleur collagène en fonction de vos besoins

Meilleur collagène, sous forme de gélules, en complément alimentaire.

On peut trouver différents types selon leur origine et leur emploi. En même temps, il existe plusieurs critères de qualité indispensables à leur efficacité. Découvrez comment évaluer la qualité d’un produit, et quel est le meilleur collagène selon les besoins de chaque utilisateur.

Les différents types

Protéine, elle maintient les tissus pour assurer leur cohésion, leur élasticité et leur régénération. On la retrouve notamment dans les tissus conjonctifs, et on distingue 3 sortes selon leur localisation :

  • Type I : dans la peau, les tendons et les os ;
  • Type II : dans les cartilages ;
  • Type III : dans les muscles et les parois des vaisseaux sanguins.

Le collagène absorbé en complément alimentaire peut indifféremment former du type I, II ou III. En revanche, la composition des produits, c’est-à-dire la présence de certaines molécules, peut favoriser leur action sur un tissu en particulier plutôt qu’un autre. Autrement dit, ils n’ont pas de valeur thérapeutique, c’est tout simplement une indication sur leur origine.

Ainsi, celui de type I n’est pas censé agir sur la peau, il provient de peaux d’animaux. De même, celui fabriqué à partir de cartilages de bovin sera présenté comme étant du type II, mais ne sera pas spécifiquement indiqué pour renforcer les cartilages de l’utilisateur.

On distingue également plusieurs types selon leur origine et leur mode de fabrication :

  • Le collagène marin, issu de peau et de cartilage de poissons, ou de coques de crustacés ;
  • D’origine bovine: c’est le cas de la majorité des produits dont la source n’est pas mentionnée ;
  • Extrait d’œuf, il est breveté et issu de membrane d’œufs ;
  • « Vegan », alors qu’il n’en est rien. Il s’agit de précurseurs (souvent la glycine) qui entrent dans la production de cette protéine.

Enfin, on peut distinguer la forme hydrolysée de la forme native. Elles sont généralement obtenues par hydrolyse. La forme native est non hydrolysée, le seul produit disponible à ce jour est le type UC2, issu de cartilages de poulets.

Les critères de qualité

Plusieurs critères doivent être pris en compte pour évaluer sa qualité et définir le meilleur collagène en fonction de vos besoins.

La biodisponibilité

Grosse protéine, elle est constituée de nombreux acides aminés. Son poids atomique est important ; il est de 300000 Daltons. Il faut donc la diviser en peptides, chaines d’acides aminés plus légers, pour obtenir un poids de 1000 à 6000 Daltons. C’est seulement à ce stade qu’elle est assimilable. La taille des peptides influe directement sur sa biodisponibilité : plus le poids moléculaire est bas, plus l’assimilabilité est élevée. Malheureusement, les fabricants ne communiquent pas toujours le poids moléculaire de leurs produits.

L’absence de contaminants

Le processus de fabrication des peptides de collagène comprend l’extraction, l’hydrolyse et la purification. En général, il s’agit d’un procédé sain, néanmoins certains fabricants peuvent utiliser des solvants problématiques comme l’hexane ou le méthanol. Il est donc plus prudent de s’assurer que le produit ne contient pas de traces de ces solvants, et il est possible de le savoir grâce aux certificats d’analyse.

Concernant celui d’origine marine en particulier, il convient de s’assurer que le produit ne contient pas de métaux lourds et autres contaminants. Il est plus intéressant de choisir un complément alimentaire qui respecte des normes européennes, car celles-ci sont les plus exigeantes en la matière.

Absence d’excipients et dosage

Le meilleur collagène ne devrait pas contenir d’excipients ; la meilleure forme, dans ce cas, est la poudre. Par ailleurs, celle-ci peut être prise avec une boisson aromatisée, qui va masquer tout arrière-goût désagréable.

Pour la forme native UC2 en particulier, il n’est pas évident de connaître la quantité réelle de protéine présentée, et les gélules peuvent contenir beaucoup d’excipients éventuellement controversés. Il est donc préférable de prendre la forme UC2 avec des additifs sans danger, avec un dosage conforme à ce qui est annoncé pour éviter les erreurs.

Présence d’autres nutriments

Certains produits contiennent des molécules spécifiques qui peuvent répondre à des besoins particuliers. C’est le cas des compléments alimentaires contenant également des glycosaminoglycanes (GAG), molécules qui favorisent la lubrification et la solidité des articulations. D’autres contiennent des nutriments qui renforcent l’efficacité de la protéine, notamment la vitamine C et celles du groupe B qui contribuent à l’entretien des os, des cartilages et de la peau.

Choisir le meilleur collagène en fonction des besoins

Il sert principalement à entretenir les tissus mous, mais il peut également être intéressant pour réduire les inflammations articulaires. Ainsi :

  • La forme UC2, qui n’est pas assimilée, agit au niveau des intestins et en relation avec le système immunitaire. Elle contribue à moduler l’immunité lorsqu’elle est impliquée dans les douleurs inflammatoires.
  • Celui issu d’œuf, qui convient aux végétariens, se décline en deux produits : Ovoderm et Ovomet, qui sont respectivement destinés à la peau et aux articulations grâce à la présence de nutriments spécifiques qui agissent en synergie.
  • Le collagène hydrolysé convient pour un usage général (peau, articulations, tendons, etc.)

Les meilleurs produits

Sur Phytonut, vous avez une sélection de produits intéressants par rapport aux critères mentionnés ci-dessus, pour vous aider à choisir le meilleur collagène en fonction de vos besoins.

Collagène marin type 1 : de la marque Vecteur Santé et sous forme de poudre, il est sans excipients. Il présente un faible poids moléculaire qui garantit son assimilabilité. Il est issu de peaux de poissons pêchés dans les mers d’Atlantique Nord. Il convient aux personnes qui souhaitent une action globale.

Issu d’œuf, breveté Ovomet® : il s’agit de la formule Ovomet, qui agit à tous les niveaux, et spécifiquement sur le cartilage. Il contient par ailleurs de la vitamine C et de l’acide hyaluronique végétale pour une synergie efficace. Son poids moléculaire est inférieur à 2000 Daltons, assurant une excellente biodisponibilité. Il est intéressant pour les végétariens et ceux qui cherchent une solution pour les articulations.

Collagène de poisson, associé à d’autres nutriments : avec plusieurs vitamines (A, B, C et E), du manganèse, du molybdène et d’autres micronutriments très intéressants, il regroupe les actifs nécessaires pour l’entretien des tissus de la peau et des articulations. Le dosage optimum des composants en fait un très bon complément alimentaire, surtout pour ceux qui présentent un besoin accru (seniors, sportifs, régime alimentaire restrictif, etc.)

Collagène de type 2 breveté UCII® : natif, de la marque Orthonat, il présente uniquement des additifs inoffensifs tout en étant économique. Il convient particulièrement aux personnes présentant des douleurs articulaires, grâce à son action immunomodulatrice.

Les lecteurs ont aussi lu

Antidépresseurs et naturel : les bonnes pratiques   Nombreux sont ceux qui se demandent s'ils peuvent utiliser plantes et nutriments avec des antidépresseurs. Entre législation et informat...
Cure : Sève de Bouleau La cure de Sève de Bouleau est une cure qui va permettre de purifier son organisme des toxines accumulées lors de la période hivernale. C’est une ...
Huile de bourrache ou huile d’onagre? Toutes deux utilisées dans les soins cosmétiques et le confort féminin, l’huile de bourrache et l’huile d’onagre présentent de grandes similitudes, ai...
Soufre : différentes manières d’en prendre Présent dans tout l’organisme, il représente un composé essentiel pour la santé humaine. Il est possible d’en profiter durant les cures thermales,...