Plante adaptogène : tout ce que vous devez savoir

Plante adaptogène : tout ce que vous devez savoir

Plante ou champignon adaptogène : définition et bienfaits des différentes espèces.

Qu’elles soient originaires de la Chine, de l’Inde, de la Sibérie, du Pérou ou du bassin méditerranéen, les différentes variétés de plante adaptogène possèdent des bienfaits communs, à savoir la capacité de renforcer la résistance de l’organisme afin de nous aider à retrouver l’équilibre. En même temps, chacune d’elles possède ses propres vertus. Découvrez ces végétaux particulièrement précieux et leurs propriétés.

Origines indienne et chinoise

Souvent à croissance lente, les variétés exotiques poussent généralement dans des conditions extrêmes : le froid (ginseng), la terre aride (ashwagandha) ou les altitudes (maca, astragale).

Le ginseng (Panax ginseng)

On parle ici du ginseng de Corée, c’est la racine qui est utilisée. Il existe deux variétés. Elles sont issues de la même plante, c’est le mode de préparation qui fait la différence :

  • Le ginseng blanc, préparé à l’aide de racines relativement jeunes (4 ans) et directement séchées ;
  • Le ginseng rouge, avec des racines d’au moins 6 ans, qui est cuit à la vapeur et renferme davantage de principes actifs.

De manière générale, mieux vaut prendre du ginseng rouge sous forme d’extraits titrés en ginsénosides pour profiter des bienfaits de cette racine. Par ailleurs, sachant qu’il est tonique, il est préférable de le prendre en début de journée. Il ne faut pas l’associer à la caféine (café, thé, cola) pour éviter les insomnies.

L’ashwagandha (Whitania somnifera)

Cette plante adaptogène est bien connue en médecine ayurvédique. Ce sont les racines qu’on utilise en phytothérapie, et dans une moindre mesure, les feuilles. Ses principaux composants actifs sont les whitanolides (dans les racines) et la whitaférine A (surtout dans les feuilles). Ces deux types de principes actifs doivent être suffisamment équilibrés pour optimiser l’efficacité du complément alimentaire. A ce propos, ce sont les extraits brevetés KSM-66 qui sont les plus intéressants. Ils sont présentés en gélules. L’ashwagandha se prend de préférence le soir, car elle favorise le sommeil.

L’astragale (Astragalus membranaceus)

Comme pour le ginseng et l’ashwagandha, c’est la racine de l’astragale qui utilisée. Elle contient de nombreux principes actifs, mais ce sont surtout les astragalosides et les polysaccharides qui font l’objet d’un titrage. Et justement, un grand nombre de compléments alimentaires à base d’astragale présentent des titrages spécifiques : les uns sont uniquement titrés en polysaccharides, tandis que d’autres sont seulement titrés en astragalosides.

On peut aussi trouver des produits spécifiques composés de cycloastragénol pur, une molécule anti-âge issue de l’astragale. Le choix d’un produit et du titrage dépend donc des objectifs de chaque utilisateur. Dans tous les cas, elle doit être fractionnée en plusieurs doses à prendre pendant les repas.

Le maca (Lepidium meyenii)

Le maca est une plante adaptogène particulière. Contrairement aux autres variétés connues actuellement, qui sont originaires de l’Asie ou de la Sibérie, il nous vient du Pérou. Ce sont les tubercules qu’on consomme comme aliment, et qu’on utilise pour confectionner les compléments alimentaires. Il existe plusieurs variétés, dont le jaune, le rouge et le noir. C’est le maca jaune qui a été le plus étudié, et ce sont donc les propriétés de cette espèce que l’on reconnaît aujourd’hui.

Il présente une extraordinaire richesse nutritionnelle, avec plusieurs vitamines et minéraux, ainsi que des acides aminés et différentes molécules très intéressantes (saponines, glucisinolates, tanins, etc.). La poudre et les extraits concentrés peuvent être pris le matin ou bien le matin et le midi avec des aliments.

Le schisandra (Schisandra chinensis)

Comme son nom l’indique, le schisandra vient de la Chine, où il est également appelé fruit de l’amour ou baie à 5 saveurs. En effet, il a la particularité de posséder 5 saveurs, contre 1 à 3 pour la majorité des espèces végétales. Ce sont ces fruits comestibles que l’on sèche et réduit en poudre, et que l’on consomme. Bien entendu, ils servent aussi de base aux compléments alimentaires.

Le schisandra présente de nombreux composants actifs, dont des acides phénoliques, des polysaccharides, des flavonoïdes et surtout des polyphénols particuliers (schisandrines, schisanthénol, désoxyschisandrine, etc.) On conseille généralement de prendre le schisandra en une fois le matin à jeûn.

Le gingembre (Zingiber officinalis)

Cette épice originaire de l’Inde est utilisée pour parfumer les aliments et les boissons. C’est le rhizome que l’on consomme. Il contient de nombreux micronutriments, notamment les vitamines C, E, K et du groupe B, ainsi que divers oligoélements. Le gingembre est particulièrement riche en antioxydants, dont plusieurs polyphénols particuliers (gingérols, shogaols et paradols). La prise de gingembre en complément alimentaire se fait avant chaque repas.

Le basilic sacré (Ocimum sanctum, Ocimum tenuiflorum)

Cette plante adaptogène aux fleurs violacées est fréquemment plantée autour des temples hindous en Inde, où elle est appelée tulsi ou reine des plantes. Elle se consomme cuite et ses sommités fleuries servent à confectionner l’huile essentielle.

Le basilic sacré contient entre autres des phénols, dont l’acide rosmarinique. Il est essentiellement disponible sous forme d’extraits titrés en tanins, et en huile essentielle. Si vous prenez du basilic sacré en complément alimentaire, vous pouvez répartir les gélules dans la journée et les prendre avant les principaux repas.

Le reishi (Ganoderma lucidum)

Il s’agit d’un champignon qui pousse sur des troncs d’arbres en décomposition (chêne, prunier). Connu en Chine comme le « champignon de l’immortalité », le reishi contient de nombreux composants actifs, parmi lesquels on trouve : des polysaccharides (dont bêta glucane), des stérols, des alcaloïdes, ainsi que divers oligoéléments et vitamines. Ces principes actifs sont contenus dans le mycélium et la chair du reishi. Celui-ci se consomme entier une fois rehydraté, ou en complément alimentaire. Sur le marché, on peut trouver des extraits titrés en polysaccharides. Il est généralement conseillé de les prendre en plusieurs doses à répartir dans la journée au cours des repas.

Le cordyceps (Paecilomyces hepiali)

Outre l’usage d’une plante adaptogène, le cordyceps est un champignon intéressant. Il pousse naturellement sur les plateaux tibétains, où on l’appelle aussi or brun. A l’origine, il colonise les larves de chenilles, mais aujourd’hui on le cultive. Les variantes les plus étudiées sont le Paecilomyces hepiali ou souche CS-4, et le Cephalosporium sinensis. C’est la souche CS-4 qui est plus concentré en principes actifs. Les composants plus intéressants de ce champignon sont les polysaccharides dont la bêta glucane, l’adénosine et l’acide cordycépique. On trouve des extraits titrés en complément alimentaire. Il est recommandé de les prendre avant les repas, donc en fractionnant les doses dans la journée.

Variétés sibériennes

L’éleuthérocoque et la rhodiola nous viennent de la Sibérie, connue pour son climat rude et son relief tout en altitudes. Les capacités adaptatives et leur résistance s’en trouvent augmentées, contribuant à renforcer leurs propriétés adaptogènes.

L’éleuthérocoque (Eleutherococcus senticosus)

Cette plante adaptogène est également appelée ginseng de Sibérie. En effet, elle est originaire de cette région, mais son usage est connu depuis des millénaires dans les médecines traditionnelles asiatiques. C’est la racine qu’on utilise en phytothérapie, et elle présente plusieurs composants actifs intéressants : composés phénoliques, polysaccharides, stérols, etc. et surtout des éleuthérosides qui font l’objet d’un titrage. On peut prendre l’éleuthérocoque le matin et le midi pendant les repas, mais mieux vaut l’éviter le soir afin de ne pas perturber le sommeil. En effet, il s’agit d’un tonique, qu’il ne faut surtout pas prendre avec de la caféine.

La rhodiola (Rhodiola rosea)

Elle pousse dans les montagnes dans plusieurs régions du monde, notamment la Sibérie et le Tibet, mais aussi la Scandinavie et les Alpes suisses. C’est la racine, qualifiée de dorée, que l’on utilise en phytothérapie. Elle présente plusieurs composants actifs, sont des polyphénols, des tanins et des flavonoïdes. Parmi les principes actifs qui semblent les plus intéressants, il y a la rosavine et les salidrosides (polyphénols). Il est généralement recommandé de prendre la rhodiola en début de journée pendant ou entre les repas. Elle est jugée comme étant parmi les plus sûres parmi les adaptogènes, car elle ne fatigue pas l’organisme et les effets secondaires sont très rares.

Et en France ?

Il existe sous nos latitudes des espèces riches en antioxydants et en divers principes actifs intéressants. Même si elles ne sont pas toujours considérées comme une plante adaptogène, elles renforcent l’organisme face aux situations de stress. Ce sont des solutions intéressantes si l’on souhaite consommer local.

Le romarin (Rosmarinus officinalis)

Il pousse sur les terres arides dans les garrigues du Sud de la France et du bassin méditerranéen en général, et fait partie des herbes aromatiques traditionnelles de la Provence. Le romarin contient entre autres des acides phénoliques, des stéroïdes et des flavonoïdes. On utilise les branches feuillues pour parfumer les plats ou confectionner des produits de phytothérapie (ex : teinture mère). L’huile essentielle de romarin est également très utilisée, il en existe plusieurs variétés (cinéole, verbénone et camphre). Enfin, on trouve aussi des produits à base de bourgeons de romarin, utilisés en gemmothérapie.

Le bourgeon de cassis (Ribes nigrum)

Le cassis se rencontre fréquemment aux lisières des bois et dans les clairières. Egalement appelé groseiller noir, il contient plusieurs principes actifs et nutriments : flavonoïdes, tanins, vitamine C, minéraux, etc. Dans les bourgeons en particulier, on trouve ces hormones végétales : les auxines et les gibbéréllines, qui sont respectivement responsables de la croissance et de l’éclosion. Le bourgeon de cassis est proposé en macérât-mère, à diluer dans l’eau ou à mettre directement sur la langue. Il convient de le prendre plusieurs fois par jour en dehors des repas.

Le bourgeon de chêne (Quercus robur)

Le chêne est un arbre commun en Europe. Il fait donc l’objet de nombreux usages thérapeutiques populaires. Parmi ses composants actifs, on trouve du tanin et des polyphénols (acide quercitannique, gallique et malique). Le chêne est traditionnellement utilisé en infusion, bain ou en poudre. Il est également disponible en élixir floral et en bourgeon. Le bourgeon de chêne contient aussi des auxines (hormone de croissance) et des gibbérélines (hormones d’éclosion). Le macérât-mère de bourgeon de chêne se prend en plusieurs doses dans la journée, en dehors des repas. Il peut être pris directement ou dilué dans de l’eau de source.

Bienfaits communs à toutes les variétés de plante adaptogène

Elles aident les utilisateurs à retrouver l’équilibre dans un contexte difficile.

Dans les détails, elle présente les propriétés suivantes :

  • Augmentation de la résistance générale de l’organisme, sans se limiter à une pathologie en particulier.
  • Augmentation des capacités d’adaptation physique et mentale.
  • Action normalisatrice pour favoriser l’homéostasie et aider l’individu à retrouver l’équilibre.

Ainsi, elles aident l’organisme face aux agressions, quelle que soit la nature de ces dernières et leurs facteurs. Elles nous accompagnent dans de multiples circonstances : stress lié à un effort intellectuel ou physique, convalescence, maladie, faiblesse, déprime, etc.

Même si une plante adaptogène montre un effet général sur l’organisme et témoignent d’une action polyvalente sur les différents organes, chaque espèce possède en parallèle des propriétés plus spécifiques.

Bienfaits spécifiques

Ginseng

Le ginseng est particulièrement recommandé pour :

  • Combattre la fatigue et renforcer la vitalité ;
  • Contribuer à optimiser les fonctions mentales et cognitives, à soutenir la mémoire et renforcer la vigilance ;
  • Soutenir le système immunitaire ;
  • Maintenir de bonnes relations sexuelles ;
  • Avoir un niveau normal de glycémie.

Ashwagandha

L’ashwagandha bio KSM-66 est une plante adaptogène efficace pour :

  • Soutenir l’organisme en cas d’anxiété et de tension mentale ou nerveuse ;
  • Favoriser la relaxation et l’équilibre émotionnel ;
  • Protéger les tissus de l’organisme des lésions, grâce à ses antioxydants.

Astragale

L’astragale bio est utile pour :

  • Retrouver le bien-être physique et mental ;
  • Soutenir les défenses immunitaires ;
  • Action anti-âge.

Maca

Le maca constitue :

  • Une source d’énergie ;
  • Un soutien pour la vitalité, l’endurance et la performance physique et mentale ;
  • Un adjuvant pour stimuler le désir sexuel ;
  • Un moyen de renforcer la santé des os pendant la ménopause.

Schisandra

Le schisandra permet de retrouver le bien-être physique et mental. Son action sur la sphère mentale est essentiellement due à ses polyphénols, en particulier la schisandrine qui a un effet neuroprotecteur.

Gingembre

Le gingembre, sous forme de gélules, présente de nombreux bienfaits :

  • Il aide à prévenir les nausées en cas de mal des transports et pendant les premiers mois de la grossesse ;
  • Il soutient la digestion et contribue au fonctionnement normal du transit intestinal ;
  • Il renforce le système immunitaire ;
  • Il aide à maintenir la santé de l’appareil respiratoire ;
  • Il contribue à maintenir la mobilité articulaire ;
  • Il renforce la vitalité et représente un tonique efficace.

Basilic sacré

Le basilic sacré est particulièrement intéressant pour soutenir la région pectorale :

  • Il a des effets bénéfiques sur divers problèmes du système respiratoire et agit comme expectorant ;
  • Il soutient la fonction cardiaque ;
  • Il aide à maintenir la vitalité et renforce les défenses immunitaires.

Reishi

Le reishi contribue à renforcer les défenses immunitaires. C’est notamment grâce aux polysaccharides qui ont une action immunomodulatrice.

Cordyceps

Le cordyceps bio, sous forme de gélules, contribue également à renforcer les défenses immunitaires en raison de la présence des polysaccharides, en particulier l’adénosine et l’acide cordycépique.

Eleuthérocoque

L’éleuthérocoque possède les propriétés suivantes :

  • Il soutient le système immunitaire ;
  • Il aide à avoir une activité mentale et cognitive optimale ;
  • C’est un tonique qui renforce les capacités physiques et mentales en cas de difficultés.

Rhodiola

La rhodiola est particulièrement indiquée en cas d’efforts intellectuels soutenus, car :

  • Elle réduit la fatigue causée par l’effort mental ;
  • Elle aide à avoir une activité mentale et cognitive optimale ;
  • Elle renforce le système nerveux ;
  • Elle est bénéfique en cas de difficultés de sommeil.

Romarin

Qu’il s’agisse d’huile essentielle de romarin ou de bourgeon de romarin, cette plante adaptogène aide à :

  • Faciliter la digestion et favoriser le confort digestif ;
  • Soutenir le foie et les fonctions biliaires, aidant ainsi à digérer les graisses ;
  • Favoriser l’élimination par les reins ;
  • Renforcer les défenses immunitaires.

Bourgeon de cassis

Le cassis, en gemmothérapie, présente des bienfaits diversifiés :

  • Des effets bénéfiques sur les problèmes respiratoires ;
  • Soulagement des douleurs inflammatoires ;
  • Action favorable sur la mobilité des articulations.

Bourgeon de chêne

Le chêne en élixir floral fait partie des fleurs de Bach originales (Oak n°22). Il est utilisé lorsqu’une personne dotée d’une grande volonté se sent épuisé et a besoin de force. Le bourgeon de chêne pour sa part, présente des propriétés toniques.

 

Les lecteurs ont aussi lu

Quel Magnésium choisir ? Plusieurs formes de Magnésium sont proposées sur le marché du complément alimentaire, et il n’est pas facile de savoir lequel utiliser. Qu'est ce...
Aloe vera à boire : utilisation par voie orale Il est connu pour ses multiples utilisations. Idéal pour une cicatrisation rapide, pour soigner les brûlures au niveau de la peau ou hydrater les ...
Le Lithothamne Le Lithothamne est une algue marine de couleur rouge, que l’on trouve essentiellement sur les côtes Bretonnes, Méditerranéennes, Norvégiennes et A...
Antidépresseurs et naturel : les bonnes pratiques   Nombreux sont ceux qui se demandent s'ils peuvent utiliser plantes et nutriments avec des antidépresseurs. Entre législation et informat...