Échinacée : tout ce qu’il faut savoir pour profiter de ses bienfaits

Échinacée : tout ce qu’il faut savoir pour profiter de ses bienfaits

Champ d'Échinacée : bienfaits de cette plante.

Originaire d’Amérique du Nord, elle fait partie de la pharmacopée traditionnelle amérindienne. Elle est également plantée en Europe comme une plante médicinale. L’échinacée en complément alimentaire est disponible sous plusieurs formes, et les autorités européennes ont validé ses bienfaits et propriétés par rapport à certains maux.

Présentation

Il s’agit d’un genre de fleurs de la famille des astéracées. Il existe principalement trois espèces : Echinacea purpurea, E. Angustifolia et E. Pallida. C’est surtout l’Echinacea purpurea qui est utilisée pour les compléments alimentaires.

Ses principaux composants actifs sont :

  • les alkylamides, une famille de molécules qui ont un effet immunostimulant et anti-inflammatoire ;
  • les composés phénoliques, dont les échinacosides, l’acide cichorique, l’acide caftarique et l’acide chlorogénique ;
  • les polysaccharides.

Bienfaits

Traditionnellement, elle est utilisée par voie orale pour soulager les maux des voies respiratoires, et en application locale pour les inflammations cutanées (morsures de serpent, brûlures). Les résultats de recherches restent variables concernant ces usages traditionnels, mais les autorités européennes ont accepté plusieurs bienfaits de l’échinacée :

  • elle renforce les défenses immunitaires, notamment pendant la période hivernale ;
  • elle contribue à soulager les maux de gorge et les cordes vocales, ainsi que l’inflammation du pharynx ;
  • elle peut servir d’adjuvant pour le traitement des infections touchant les systèmes génital et urinaire, ainsi que l’appareil respiratoire.

Dosages

Outres ses bienfaits, le dosage de l’échinacée, dans les compléments alimentaires, varie en fonction de la forme utilisée.

  • Poudre : les études préconisent un dosage de 900 à 3200 mg par jour.
  • Extraits secs : le dosage indiqué est de 200 à 1000 mg par jour.
  • Teintures mères : la posologie recommandée est généralement de 20 à 30 gouttes à prendre 3 fois par jour.
  • Infusion : préparez une infusion avec 1 g de plantes, à prendre 1 à 6 fois par jour.
  • Décoction : préparation avec 1 g de plantes, à prendre 1 à 3 fois par jour.

Contre-indications et effets secondaires

Malgré ses bienfaits, l’usage de l’échinacée présente quelques contre-indications :

  • Grossesse et allaitement : sachant que les données actuelles restent insuffisantes, il est préférable d’éviter sa prise pour les femmes enceintes et allaitantes.
  • Maladies auto-immunes et immunitaires : la plante est déconseillée aux personnes ayant le sida, ou souffrant de maladies systémiques comme la tuberculose.
  • Allergie : les personnes sujettes aux allergies doivent en prendre avec prudence, notamment celles qui souffrent d’allergie à l’ambroisie.
  • Otites : les enfants souffrant d’otites récurrentes devraient s’abstenir d’en prendre, car elle semble en augmenter le risque.

Echinacea ne comporte pas d’effets secondaires importants. Chez certains sujets, la supplémentation peut toutefois entraîner :

  • Une sécheresse oculaire ou buccale ;
  • De légers troubles digestifs ;
  • Des étourdissements ;
  • Des nausées ;
  • Une insomnie ;
  • Des réactions allergiques.

Utilisation

Pour profiter pleinement de ses bienfaits, la supplémentation en échinacée doit être prise entre les repas. La durée peut varier en fonction des objectifs, cela va de quelques jours à 8 semaines. Prise en continu sur une longue période, elle peut provoquer un effet inverse. En cas de prise prolongée, il est donc impératif d’observer des pauses : par exemple, sur une cure de 3 mois, il faut s’arrêter pendant 1 semaine par mois.

Elle est déconseillée pour les enfants de moins de 1 an, et même ceux de moins de 4 ans à titre de précaution. En cas de prise par des femmes enceintes ou allaitantes, ou par des enfants de moins de 12 ans, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Différentes qualités

Elle est disponible sous différentes formes plus ou moins concentrées en principes actifs. Ces produits peuvent être issus de cultures biologiques et sont donc certifiés bio.

La poudre

Elle est obtenue par séchage et broyage des parties de la plante que l’on souhaite utiliser. La qualité est très variable, car elle dépend de nombreux facteurs. On peut trouver de l’echinacea bio, sous forme de poudre standard, en comprimés ou en gélules. Elle est intéressante à titre préventif pour stimuler les défenses immunitaires.

La teinture mère

Cet extrait hydroalcoolique est plus efficace, car l’eau et l’alcool permettent d’extraire un maximum de principes actifs. La teinture mère bio d’Echinacea constitue donc une bonne formule pour profiter pleinement des bienfaits de l’échinacée.

Extraits secs et extraits titrés

Les extraits secs sont obtenus à partir de l’éthanol et de l’eau. Ils sont plus concentrés par rapport à la poudre brute, mais leur teneur en principes actifs reste variable. L’échinacée, sous forme standardisée, est plus intéressante. En effet, avec ce type de produits, vous êtes sûr de retrouver les principes actifs de la plante, et à une haute concentration.

Les lecteurs ont aussi lu

Quelle chlorella choisir ? Elle possède des vertus particulières, elle constitue notamment une très bonne source de vitamine B12 et aide à la détoxification et l’élimination...
Aubier de tilleul en phytothérapie: propriétés et ... L’aubier de Tilleul est la partie de l’arbre, qui se trouve entre l’écorce et le cœur du tronc, là où la sève circule et où l’on retrouve une conc...
Millepertuis par voie orale : bienfaits et contre-... Hypericum perforatum possède des vertus reconnues, notamment en matière d’équilibre nerveux. En revanche, cette plante présente certains dangers e...
Chardon-Marie : tout ce qu’il faut savoir pour pro... Plante épineuse de la région méditerranéenne, elle est connue depuis des siècles pour ses vertus thérapeutiques. Aujourd’hui, elle est essentielle...