La perte de cheveux de l’automne

La perte de cheveux de l’automne

une femme qui perd ses cheveux automneL’automne est la saison où les arbres perdent leurs feuilles. C’est aussi le cas pour les cheveux: on appelle cela la chute saisonnière. Si elle est anodine pour beaucoup de personnes, elle est facteur d’anxiété pour d’autres. En effet, la perte de cheveux de l’automne peut être très importante et la repousse qui suit pas suffisamment vigoureuse. Nous verrons dans cet article les causes des chutes saisonnières et comment y remédier avec des produits naturels.

Le processus de chute saisonnière

Les cheveux tombent toute l’année. Mais en automne, le processus de chute est plus important. Ils peuvent tomber 2 à 4 fois plus que d’habitude.

Ceci s’explique par le fait que davantage de cheveux arrivent en fin de vie en septembre/octobre. En effet, la chaleur et le soleil augmentent leur pousse. Après cette période estivale de croissance et de maturité, une partie des cheveux arrivent à la fin de leur vie en automne. Et tombent.

Ce phénomène est normal et ponctuel: il dure 4 à 6 semaines.

Le souci, c’est quand la repousse qui suit n’est pas optimale: cheveux plus fins, plus clairsemés… C’est là que ce phénomène saisonnier peut devenir un problème, année après année. Évidemment, cette chute de l’automne est aussi problématique chez les personnes qui ont déjà des cheveux qui manquent de vitalité.

Les facteurs aggravants de la chute de cheveux de l’automne

Hormis le fait que ce phénomène saisonnier soit tout à fait physiologique, un certain nombre de facteurs favorisent une chute plus importante.

Les carences en minéraux et vitamines

Certains minéraux et vitamines sont indispensables pour les cheveux:

  • Vitamines B
  • Zinc
  • Soufre: soufre contenu dans le MSM ou dans les acides aminés soufrés  (cystine, cystéine, méthionine)
  • Silicium
  • Omega-3
  • Fer

Être carencé en 1 ou plusieurs de ces éléments aggrave considérablement la chute de cheveux automnale.

L’oxydation de l’été

En été, les cheveux souffrent davantage. En effet, ils sont soumis à des agressions bien connues qui favorisent leur oxydation et leur dessèchement: c’est le trio soleil – chlore et sel. En effet, le cheveux est protégé par une fine couche de sébum. Or les UV favorisent son oxydation, chlore et sel son dessèchement. Du coup, le cheveu est attaqué dans sa fibre même: la mélanine est dégradée (rendant les cheveux plus clairs) et la kératine aussi (rendant les cheveux plus cassants).

Ces agressions ont des répercussions directes en automne: un cheveu agressé met physiologiquement 3 mois à tomber, c’est ce que l’on appelle le cycle de chute.

Le stress et la fatigue

Un autre facteur bien connu, et non des moindres: le stress. Beaucoup ont déjà expérimenté la chute consécutive à un stress. En plus ici, le calendrier de l’automne coïncide avec la rentrée.

La fatigue est bien évidemment aussi un facteur aggravant. Nous avons vu plus haut que le cycle de chute d’un cheveu est de 3 mois. Les chutes importantes en septembre/octobre peuvent être liées à une fatigue importante accumulée avant les congés d’été.

Déprime et chocs affectifs peuvent aussi facilement engendrer des pertes capillaires.

Les hormones

Enfin, dernier facteur aggravant, les hormones. Mesdames vous comprenez sûrement cet impact. Menstruations, post-grossesse, ménopause sont des moments propices à la perte de cheveux. Dynamiser la sphère hormonale est dans ce cas une bonne option.

Soins pour limiter les chutes et favoriser la repousse

Une fois ces causes exposées, la prise en charge avec une hygiène de vie et des soins naturels coule de source.

Limiter les chutes:

1/ Éviter l’oxydation estivale

Pensez à protéger vos cheveux contre la trop forte exposition aux UV. Rincez les systématiquement après un bain dans la piscine ou dans la mer.

Consommer des antioxydants l’été est un facteur important pour la prévention des méfaits des UV et des agents agressifs tel que le chlore et le sel. En tête des antioxydants, pensez à la vitamine E (E-mulsion forte par exemple ou autres) et au bêta-carotène. Une supplémentation en Omega-3 peut également être intéressante.

2/ Lutter contre le stress et la fatigue

Entre mai et septembre, évitez les fatigues et les stress. Ici, nous ne pouvons pas vous conseiller un produit en particulier, c’est un sujet trop vaste. A titre informatif, voir notre catégorie résistance au stress qui contient tous les compléments alimentaires pour lutter contre le stress et la fatigue.

3/ Dynamiser ses hormones

Dans le cas des femmes, soutenir les hormones pour éviter les chutes est une option qui peut être nécessaire. Des plantes spécifiques agissent positivement pour cela. Mais pour se faire, il est préférable de consulter un professionnel de santé dûment formé. Néanmoins, vous pouvez tenter de prendre de l’huile d’onagre qui est un régulateur et qui donc conviendra à toutes. Si ses effets ne sont pas complètement satisfaisants chez vous, au moins, elle ne fera pas de mal.

Favoriser la repousse

Pour ce faire:

Une fois que le follicule pileux meurt, la repousse du cheveux est impossible. Ce type de soins est à utiliser en préventif, dès que les cheveux s’éclaircissent pour éviter la perte définitive. Ils ne posent pas de problème de surdosage ou de contre-indications et peuvent donc être utilisés par tous.

Rappels de bon sens

Tous ces gestes favorisent la dégradation de la fibre du cheveu et donc sa mort prématurée:

  • colorations chimiques
  • sèche cheveux
  • lissage
  • serrage (chignons, élastiques très compressant…)

Les lecteurs ont aussi lu

Ortie, la plante à tout faire C’est la saison de l’ortie. En effet, c’est à Pâques et à la fin septembre qu’il convient le mieux de récolter les feuilles. Même si l’on peut la ...
Dioxyde de titane des dentifrices: l’aberrat... Le dioxyde de titane est aussi appelé  E171 ou CI 77891 sur les étiquettes. Cet excipient est généralement de synthèse et issu de la nanotechnolog...
Choisir sa crème solaire bio Les produits cosmétiques regorgent d'ingrédients chimiques. Et les soins solaires sont particulièrement concernés. Or, la peau absorbe quantités d...
Les recettes du pissenlit Le pissenlit est une plante connue de tous. Il fleurit les villes et les campagnes dès début mars. Les abeilles profitent de son nectar. Et les ho...