Utiliser la sauge pour la ménopause

Utiliser la sauge pour la ménopause

Feuilles de sauge et bienfaits pour la ménopause.

Depuis l’Antiquité, elle est reconnue comme une plante médicinale salvatrice. De nos jours, on l’utilise principalement pour les problèmes hormonaux et les troubles liés à la ménopause. Découvrez les bienfaits, les méthodes d’utilisation, les différentes formes, le dosage et les contre-indications de la sauge officinale dans le cadre de la ménopause.

Présentation

Également appelé Salvia officinalis, c’est un sous-arbrisseau de la famille des Lamiacées. Cultivé principalement dans le bassin méditerranéen, il pousse dans des terrains rocailleux et secs. Il existe d’autres variétés telles que la sauge sclarée (Salvia sclarea). Cette dernière est particulièrement appréciée en huile essentielle.

La variété officinale dispose de propriétés stomachiques reconnues. Ses feuilles sont principalement utilisées en phytothérapie, mais également en cuisine pour agrémenter des plats cuisinés ou des salades.

Cette plante médicinale se compose principalement de molécules actives telles que :

  • Des polyphénols ;
  • Des flavonoïdes (apigénine, lutéoline) ;
  • Des acides-phénols (acides rosmarinique, caféique et chlorogénique) ;
  • De la vitamine K ;
  • Du mucilage ;
  • Des tanins ;
  • Une huile essentielle. Elle est issue des feuilles et est composée de thuyone, de camphre et de sesquiterpènes.

Bienfaits de la sauge sur les symptômes de la ménopause

Elle procure de nombreux bienfaits sur le corps, notamment au moment de cette période. Reconnue comme un excellent antisudorifique, la sauge permet d’éviter la sudation excessive, parmi les symptômes fréquents de la ménopause. Elle facilite également la lutte contre les bouffées de chaleur, dont la fréquence et la sévérité sont amoindries. Des études réalisées en 2011 mettent en évidence son action sur les autres troubles liés à cette période (fatigue, palpitations, sueurs nocturnes, dépression…)

Au-delà de ses bienfaits sur la ménopause, l’utilisation de la sauge présente d’autres avantages sur les hormones et la digestion :

  • Diminue les risques de chute de cheveux quand elle est liée à un déséquilibre hormonal ;
  • Favorise l’amincissement du corps ;
  • Régule les cycles menstruels ;
  • Calme les douleurs menstruelles grâce à ses propriétés circulatoires ;
  • Facilite la digestion et le transit intestinal ;
  • Renforce les défenses immunitaires ;
  • Soulage les maux de gorge et l’inflammation du pharynx.

Ainsi, en fonction de vos besoins, vous pouvez choisir le bon dosage et la bonne utilisation de cette plante.

Dosage

En phytothérapie, on utilise principalement les feuilles. Le dosage, dans les compléments alimentaires, diffère selon la qualité et la teneur en principes actifs de cette plante.

  • Tisane: 1 à 2 g de plante séchée dans de l’eau bouillante (150 ml). Prenez-en 3 tasses par jour.
  • Teinture mère (extrait hydroalcoolique) : 15 à 25 gouttes par jour ou en fonction des prescriptions de la marque.
  • Poudre simple: entre 600 mg et 2000 mg par jour.
  • Extraits secs: entre 330 mg et 1500 mg par jour.

Néanmoins, le dosage varie en fonction des marques de compléments alimentaires.

Contre-indications et effets secondaires

Outre ses bienfaits reconnus sur la ménopause, l’utilisation de la sauge officinale et de ses compléments alimentaires est généralement déconseillée :

  • Aux femmes enceintes ;
  • Aux enfants de moins de 12 ans ;
  • Aux personnes ayant des antécédents de cancers hormono-dépendants ;
  • Aux personnes souffrant d’épilepsie.

Par ailleurs, l’huile essentielle de Salvia officinalis contenant une forte teneur en thuyone, une composante abortive et extrêmement toxique, ne peut pas être utilisée en usage interne.

Enfin, les éventuels effets secondaires restent rares : vomissements ou nausées. Quant au surdosage c’est-à-dire plus de 15 g de plantes séchées par jour, il peut entraîner des sensations de chaleur, des convulsions épileptiques ou de la tachycardie.

Utilisation

Le moment idéal pour l’utiliser n’est pas souvent spécifié. Néanmoins, les tisanes digestives et les gélules se consomment généralement avant le repas.

La durée d’une cure ne doit pas excéder les 2 semaines, notamment en cas d’usage interne.

Différentes qualités

Pour soulager les symptômes de la ménopause, il existe différentes formulations de la sauge.

Feuilles ou plantes séchées

Les feuilles ou les plantes entières séchées permettent de réaliser des tisanes ou des infusions. En effet, les actifs tels que les polyphénols se dissolvent dans l’eau. Néanmoins, la concentration en principes actifs peut varier fortement d’une préparation à l’autre.

Poudre simple

La poudre simple est issue de la plante séchée et broyée. La teneur en principes actifs ne peut pas être évaluée, c’est pourquoi la qualité varie selon le fabricant et d’un lot à l’autre.

Extraits secs

Les extraits secs présentent une meilleure concentration en principes actifs par rapport à la poudre simple. Cependant, cette teneur varie en fonction des méthodes de préparation et de son origine.

Extraits titrés en acide rosmarinique ou en polyphénols

Les extraits titrés indiquent la quantité précise de certains actifs de la sauge dans le complément alimentaire. L’acide rosmarinique est une des molécules actives. Un extrait peut en être titré à hauteur de 0,5 à 1 %. On peut également trouver des extraits titrés à 2 % de polyphénols.

Extraits hydroalcooliques ou teintures mères

La teinture mère, issue de la macération des plantes ou des tiges dans de l’eau et de l’alcool, dispose d’une bonne concentration en substances actives. Cependant, cette teneur reste inférieure à celle contenue dans les extraits secs. Compte tenu de sa composition en alcool, elle n’est pas recommandée aux personnes souffrant de dépendance à l’alcool.

Huile essentielle

Vous pouvez également trouver de l’huile essentielle riche en thuyones. Considérée comme toxique, elle est prohibée en usage interne. Ainsi, pour profiter de son essence, l’huile essentielle de sauge sclarée reste la meilleure option.

Sauge sclarée et applications spécifiques sur la peau

En général, on recommande peu l’huile essentielle de Salvia officinalis au profit de l’essence végétale de Salvia sclarea. Salvia sclarea est une autre espèce de sauge. Contrairement à la forme officinale, elle pousse surtout sur des sols fertiles. Elle convient à l’usage oral, mais aussi pour l’utilisation par voie cutanée en fonction des besoins :

  • Pour les problèmes liés à la ménopause: mélangez 2 ml d’huile essentielle de sauge sclarée à 10 ml d’huile végétale. Appliquez le mélange au niveau du bas ventre ;
  • En cas de sécheresse vaginale: versez-en 1 goutte sur le bas ventre. Effectuez cette opération 2 fois par jour pendant 20 jours ;
  • Pour améliorer la qualité des cheveux, versez-en 2 ml dans 100 ml de shampoing ;
  • Pour les soins de la peau, mélangez 2 ml dans 100 ml d’huile végétale avant application sur la peau.

Malgré sa toxicité moindre, cette huile essentielle est interdite aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 12 ans.

Les lecteurs ont aussi lu

Calcium : les bonnes pratiques pour bénéficier de ... Minéral essentiel bien connu, il est présent dans de nombreux aliments. Sa consommation doit être régulée, en particulier s’il s’agit de complémen...
Millepertuis par voie orale : bienfaits et contre-... Hypericum perforatum possède des vertus reconnues, notamment en matière d’équilibre nerveux. En revanche, cette plante présente certains dangers e...
Aloe vera à boire : utilisation par voie orale Il est connu pour ses multiples utilisations. Idéal pour une cicatrisation rapide, pour soigner les brûlures au niveau de la peau ou hydrater les ...
Quel acérola choisir : notre avis Il est largement connu comme une source naturelle de vitamine C. Sur le marché des compléments alimentaires, il est présenté sous différentes form...